Combien de sel pouvez-vous manger pendant la grossesse ?

Dernière mise à jour: juin 2021
123m-voeding-zout-12-3.jpg

news Le sel alimentaire est indispensable au fonctionnement de notre organisme car il est riche en sodium, un minéral qui aide à maintenir la teneur en eau et l'équilibre du pH de notre corps. Le sel est également essentiel pendant la grossesse, car il contribue à assurer la quantité de liquide nécessaire au développement du bébé. Mais l’excès de consommation de sel par la femme enceinte peut causer des problèmes.

Pourquoi la consommation de sel est-elle importante pendant la grossesse ?

• Sans sel, vos nerfs, muscles et organes ne fonctionneraient pas correctement.
• Pendant la grossesse, les fluides corporels augmentent pour soutenir la croissance du bébé et le sodium joue un rôle important à cet égard.
• La présence d'iode dans le sel de table est cruciale pour le développement du cerveau et du système nerveux du foetus.

Une carence en iode pendant la grossesse peut être la cause d’une mortinaissance (décès in utéro), d’un développement cérébral anormal, d’une fausse couche et d'autres complications. Une étude a en outre révélé qu'un apport insuffisant en sel pendant la grossesse entraînait un faible poids à la naissance. Évitez cependant les suppléments d'iode, car ils peuvent être dangereux pour l’enfant à naître.

Quelle est la bonne quantité ?

Pendant la grossesse, le sel est donc indispensable, mais en quantité raisonnable. L'apport quotidien doit être d'au moins 3,75 g avec une limite supérieure de 6 g. Une consommation trop élevée pourrait provoquer des effets indésirables.

• ballonnements
• rétention d'eau
• chevilles, jambes, pieds ou visage gonflés
hypertension artérielle ou pré-éclampsie
• perte de calcium (via la miction)

De nombreux aliments transformés et plats préparés contiennent de grandes quantités de sel. Même certains aliments au goût sucré contiennent plus de sel que vous ne le pensez. Il est préférable de toujours lire l'étiquette d’un produit pour vérifier sa teneur en sel.

Optez plutôt pour des aliments frais et cuits. Parmi les sources saines de sodium, on compte les noix non salées, la volaille, le poisson, les fruits, le yaourt nature, les œufs, le lait et les légumes.

Voir aussi l'article : Grossesse et acide folique : quand et combien ?

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram