Cellulite : aussi pour les hommes ?

Dernière mise à jour: juin 2021
123m-m-gewicht-21-6-21.jpg

news On a coutume de penser que la cellulite est l’apanage des femmes, notamment à certains moments de la vie qui entraînent une modification hormonale. Mais les hommes sont-ils pour autant épargnés par les capitons et la peau d’orange ?

La cellulite, une histoire de femmes

La cellulite graisseuse est une accumulation de graisse dans les couches profondes de la peau (hypoderme). Les cellules graisseuses, ou adipocytes, grossissent, et le tissu adipeux se modifie. Des petites boules se forment pour stocker la graisse. Et à bon escient, puisque ces réserves de graisse doivent permettre de tenir en cas de famine. Presque toutes les femmes sont concernées (environ 9 femmes sur 10), leur organisme étant génétiquement conçu pour faire face aux besoins accrus d’une grossesse et d’un allaitement.

La cellulite graisseuse est à distinguer des cellulites infectieuses qui sont dues à une bactérie et dont l’aspect n’a rien à voir avec la cellulite graisseuse.

Il existe 3 types de cellulite.

• La cellulite aqueuse, due à des troubles de la circulation sanguine, provoquant une rétention d’eau.
• La cellulite adipeuse, due à un trop plein de graisses dans l’organisme.
• La cellulite fibreuse qui est une cellulite ancienne, très incrustée, qu’on sent à la palpation et qui est due à la modification des fibres de collagène entourant les adipocytes.

Bien sûr on peut rencontrer différents types de cellulite chez une même personne et un type de cellulite peut évoluer en un autre.

Hommes et cellulite

cellulite.jpg

Et les hommes alors ? Peuvent-ils avoir aussi de la cellulite ? Eh bien oui ! Mais - car il y a un mais - la cellulite chez l’homme est d’une part bien moins courante que chez les femmes (seulement 2% de la gent masculine est concernée), et surtout, elle n’est pas tout à fait la même.

Le tissu adipeux est plus important chez la femme : la graisse constitue 20 à 25% de sa masse corporelle, contre 15 à 20% chez l’homme. Et tandis que chez les femmes, la localisation des graisses se situe juste sous la peau à hauteur du ventre, des hanches, des fesses et des cuisses (morphologie gynoïde), chez les hommes, la graisse est plus « cachée » car plus proche des organes – ce qui constitue un facteur de risque d’accident cardiovasculaire plus important – et plutôt localisée dans le haut du corps (bras, cou, abdomen).

Par ailleurs, la peau des hommes est plus épaisse, et la pilosité plus importante. Pratique pour cacher les capitons !

Enfin et surtout, la structure du tissu conjonctif qui entoure les cellules graisseuses (un peu à la manière des fibres qui séparent les quartiers d’un agrume) est différente selon le sexe. Chez l’homme, elle forme une sorte de quadrillage, un peu comme un nid d’abeille. Tandis que chez la femme, les cloisons qui entourent les adipocytes sont perpendiculaires à la peau. Résultat : quand les adipocytes grossissent, ils « pointent » directement sous la peau, puisqu’ils ne peuvent prendre en largeur comme c’est le cas chez l’homme. Ce qui explique l’aspect bosselé « peau d’orange » ou capitonné caractéristique de l’épiderme féminin.

En résumé, la cellulite chez les hommes, oui, mais peu fréquente et surtout bien moins visible car plus interne. Ce qui, encore une fois, n’est pas forcément une bonne nouvelle sur le plan cardiovasculaire.

Les causes de la cellulite chez l’homme

Un dérèglement hormonal peut être responsable de l’apparition de cellulite chez l’homme, notamment en cas de baisse de la testostérone (andropause) qui intervient entre 40 et 55 ans. En plus, une baisse de testostérone a pour effet de réduire l’épaisseur de la peau. Un stress important peut également avoir une influence, car l’hormone du stress, le cortisol, facilite l’accumulation des graisses, tout comme l’insuline.

Sans surprise, une mauvaise hygiène de vie avec peu d’activité physique, du tabac, de l’alcool et une mauvaise alimentation, joue aussi un rôle dans l’apparition d’une cellulite dite adipeuse. Dans tous les cas, lorsqu’un homme remarque qu’il commence à « faire du gras » dans la partie basse de son corps, il doit ne pas hésiter à consulter un endocrinologue.

Voir aussi l'article : Cellulite : 2 préparations maison pour les massages de la peau

Source: Amélie Micoud - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.