Effets secondaires : la cortisone fait-elle prendre du poids ?

Dernière mise à jour: septembre 2021
123-tube-gel-zalf-pijn-04-19.png

news Beaucoup d’idées reçues circulent concernant la cortisone, un puissant anti-inflammatoire. Dans quels cas est-elle indiquée ? Fait-elle grossir ? Faut-il consommer moins de sel lors du traitement ? A quels effets secondaires expose-t-elle ?

Dans quels cas la cortisone est-elle prescrite ?

La cortisone peut être administrée par voie orale, locale (pommade) ou nasale, par injection, via des gouttes oculaires, ou délivrée par un inhalateur.

Par infiltration, la cortisone est indiquée en cas de douleurs articulaires ou de sciatique.

L'inhalation intervient en cas de maladie des voies respiratoires, dont l'asthme.

Le spray nasal est recommandé lors de certaines affections ORL, dont la sinusite.

En comprimés ou par injection, la cortisone est prescrite dans le cadre de nombreux problèmes de santé dont l’arthrite rhumatoïde, la névralgie cervico-branchiale, ou la maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI), et de toute une série d'atteintes musculaires et articulaires.

En dermatologie, la cortisone est appliquée en cas de psoriasis léger à modéré, d’eczéma ou encore de piqûres d’insectes.

La cortisone fait-elle grossir ?

Lorsque la cortisone est prise de façon occasionnelle et pendant une courte période, elle peut provoquer une rétention d’eau, avec un effet de « gonflement », réversible à l'arrêt du traitement.

A plus long terme, la prise régulière de cortisone peut stimuler l’appétit et les envies de grignotage, et donc favoriser une prise de poids. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de bouger davantage et de privilégier des aliments avec un pouvoir rassasiant élevé, et d'éviter autant que possible les aliments hautement caloriques.

Quels effets secondaires ?

La plupart des effets secondaires surviennent en cas de traitement au long cours. Ainsi, on peut observer une altération de l’immunité, une fragilisation de la peau, des troubles de l’humeur, de l’insomnie, un risque accru de diabète, une fragilité osseuse (ostéoporose, perte de densité osseuse), une prise de poids, une perte de cheveux...

Il est évidemment important d'évaluer la balance bénéfices - risques sur le court, moyen ou long terme, et d'adapter les dosages si nécessaires.

Faut-il consommer moins de sel lors d'un traitement à la cortisone ?

La prise de cortisone entraîne souvent (surtout sur le moyen et le long terme) une rétention d’eau. Un régime pauvre en sel est recommandé. Les personnes souffrant d'une maladie cardiaque ou cardiovasculaire (pensons à l'hypertension artérielle) doivent se montrer particulièrement vigilantes.

Voir aussi l'article : Arthrose : des questions sur les injections de cortisone

auteur : Barbara Simon - journaliste lifestyle
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram