Heureusement, vous pouvez vous protéger du zona par la vaccination

Dernière mise à jour: mai 2021 | 2030 visites
ad_NP-BE-HZX-BROC-210003[25].jpg

news

Quel que soit votre état de santé, votre système immunitaire s'affaiblit avec l'âge.1 Et cela augmente le risque de zona.2,3
Les vaccins contre le zona sont un bon moyen de se protéger contre la maladie. Pour plus d’informations, consultez votre médecin ou votre pharmacien. Comme tous les médicaments, les vaccins peuvent aussi avoir des effets secondaires. 

Qu’est-ce que le zona?

Le zona est une maladie infectieuse caractérisée par une éruption cutanée très douloureuse accompagnée de  démangeaisons et de vésicules.1 Une personne sur trois sera atteinte de zona au cours de sa vie.1 Le zona est causé par le même virus que la varicelle.4-6 Après la varicelle, le virus reste à vie dans le corps.1 Plus de 95% des personnes adultes sont porteuses du virus qui peut causer le zona.7 Avec l’âge, votre système immunitaire s'affaiblit et le risque de zona augmente.1-3

Quels sont les symptômes du zona?

Zoster_RaisedRedBumps_026814.jpg
3 à 5 jours avant l’apparition des éruptions cutanées1

  • douleurs ou engourdissements
  • démangeaisons ou picotements
  • rougeurs et gonflements dans la zone touchée
  • fièvre, maux de tête ou malaises


7 à 10 jours après l'apparition des premiers symptômes, une éruption cutanée qui peut être
douloureuse1

  • se forme le plus souvent sur la poitrine et l’abdomen,
  • peut également se développer sur les bras, les cuisses ou la tête,
  • disparaît généralement dans un délai de 2 à 4 semaines. 

Quelles sont les complications possibles du zona?

Le zona disparaît le plus souvent de lui-même après quelques semaines.1 Toutefois, il peut
parfois conduire à des complications graves pouvant entraîner des problèmes de santé à
long terme :

  • Une douleur nerveuse sévère, appelée névralgie post-zostérienne (NPZ).1 Plus un patient est âgé, plus il souffre de douleurs nerveuses ou de NPZ.1
  • Inflammation du système nerveux central.
    Par exemple une méningite, une encéphalite ou une méningite spinale peuvent survenir.8,9
  • Accident vasculaire cérébral et crise cardiaque.
    Il existe un risque accru dans les premières semaines et mois qui suivent la maladie.10

Jusqu'à 30 % des personnes atteintes du zona souffrent de complications, par exemple des
douleurs nerveuses chroniques. Cela peut réduire considérablement la qualité de vie.11

Comment traite-t-on le zona?

ad_Agedphysician.jpg
Le zona peut être traité avec des antiviraux, mais il faut les commencer dans les 72 heures suivant l'apparition de l'éruption pour qu'ils soient le plus efficaces.9 La douleur provoquée par la névralgie post-zostérienne peut, elle, être traitée par des médicaments divers tels que le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, antidépresseurs tricycliques,
opiacés, anticonvulsivants et calmants locaux. 10,12

Peut-on prévenir le zona ?

Les vaccins contre le zona sont un bon moyen de se protéger contre la maladie.
Pour plus d’informations, consultez votre médecin ou votre pharmacien.
Comme tous les médicaments, les vaccins peuvent aussi avoir des effets secondaires.

Parlez-en à votre médecin ou pharmacien et découvrez comment vous pouvez vous
protéger du zona. 



ad_Groupofelderly.jpg

1. Harpaz R, Ortega-Sanchez IR, Seward JF; Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Prevention of herpes zoster: recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Recomm Rep. 2008;57(RR-5):1- CE4. 2. Weinberg A, Lazar AA, Zerbe GO, et al. Influence of age and nature of primary infection on varicella- zoster virus-specific cell- mediated immune responses. J Infect Dis. 2010;201(7):1024-1030. 3. Kimberlin DW, Whitley RJ. Varicella-zoster vaccine for the prevention of herpes zoster. N Engl J Med. 2007 Mar;356(13):1338-43. 4. Mahalingham R, Wellish M, Wolf W, et al. Latent varicella-zoster viral DNA in human trigeminal and thoracic ganglia. N Engl J Med. 1990;323(10):627-631. 5. Lungu O, Annunziato PW, Gershon A, et al. Reactivated and latent varicella-zoster virus in human dorsal root ganglia. Proc Natl Acad Sci USA. 1995;92(24):10980- 10984. 6. Furuta Y, Takasu T, Fukuda S, et al. Detection of varicella-zoster virus DNA in human geniculate ganglia by polymerase chain reaction. J Infect Dis. 1992;166(5):1157-1159. 7. Kilgore PE, Kruszon-Moran D, Seward JF, et al. Varicella in Americans from NHANES III: implications for control through routine immunization. J Med Virol 2003;70 Suppl 1:S111-8 8. Kennedy PGE, et al. Viruses. 2018;10:609; 9. Whitley R.J. Herpes virus infections in the immunocompromised host: diagnosis and management. In: Actor P, et al. eds. Infections in the immunocompromised host. Advances in experimental medicine and biology. Vol 202. Boston: Springer, 1986:95– 118; Yawn BP, et al. Mayo Clin Proc 2011;86:88-93 10. Dworkin RH, et al. Clin Infect Dis 2007;44:S1-26; 11. Drolet M 2017 The Effect of Herpes Zoster and Postherpetic Neuralgia on Health-Related Quality of Life, Function, Employment- Related Productivity, and the CostEffectiveness of the Vaccine. 119-140. 12. Massengill, J.S. and J.L. Kittredge (2014). "Practical considerations in the pharmacological treatment of postherpetic neuralgia for the primary care provider." J Pain Res 7: 125-132.)

Cet article a été réalisé par GlaxoSmithKline.

E.R.: GlaxoSmithKline Pharmaceuticals s.a./n.v. Site Apollo Avenue Pascal, 2-4-6 1300 Wavre Belgium

NP-BE-HZX-NLTR-210003 - Mars 2021

Source: Communiqué GSK
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.