ad

Une énorme boule de cheveux dans son estomac

Dernière mise à jour: mars 2021 | 2046 visites
unspl-m-haar-haren-30-3-21.jpg

news Arracher ses cheveux (trichotillomanie) et ensuite les avaler (trichophagie) : une jeune femme souffrant du syndrome de Raiponce a failli décéder suite à ce comportement qui a causé la formation d’une énorme masse de cheveux dans l’estomac.

Agée de 17 ans, cette Britannique avait été admise en urgence dans un hôpital de Nottingham (Queen’s Medical Center) en raison de douleurs de plus en plus sévères au ventre et de plusieurs épisodes de perte de connaissance. Lors de l’examen, les médecins observent une sorte de boursouflure à l’abdomen et ils décident de procéder à un scanner. Ce qu’ils découvrent les stupéfie : une énorme masse compacte s’est formée dans l’estomac, au point de prendre quasiment toute la place.

Une masse de 48 cm

Lors de l’entretien clinique, la jeune femme avait indiqué avoir perdu du poids ces derniers temps sans pour autant modifier son régime alimentaire habituel… et sa tendance à arracher et à avaler ses cheveux, ce qu’on appelle le syndrome de Raiponce, du nom de la princesse aux longs cheveux dorés, héroïne d'un conte de fées. Le scanner révèle aussi une perforation de la paroi gastrique, avec la formation de poches de pus en plusieurs endroits de la cavité abdominale.

L’équipe médicale procède à une intervention chirurgicale afin d’extraire la masse de 48 cm formée de cheveux compacts, et de traiter et d’assainir l’abdomen. La patiente a pu sortir de l’hôpital après quelques jours et elle bénéficie d’un suivi psychologique. Finalement, elle a eu de la chance d’avoir été prise en charge à temps car l’issue aurait pu être dramatique.

Des complications graves

Le syndrome de Raiponce est une maladie rare, encore que le fait d’arracher ses cheveux de manière compulsive - la trichotillomanie - l’est beaucoup moins. On estime en effet que ce trouble concerne 1 à 2% de la population, en particulier les jeunes filles. La trichophagie, c’est-à-dire avaler ses cheveux, est un comportement plus exceptionnel. Ensemble, on parle de syndrome de Raiponce.

Le gros problème lorsqu’on ingère ses cheveux, c’est qu’ils ne sont pas dissous par l’estomac et qu’en plus ils ont tendance à y stagner. Ils s’accumulent au fil du temps et finissent par former une masse ahurissante, appelée trichobézoard. La perte d’appétit et de poids, les nausées et les douleurs sont des symptômes caractéristiques, alors que le risque de complications graves porte en particulier sur la perforation gastrique et l’occlusion intestinale.

CheveuxEstomac1.jpg

Voir aussi l'article : Troubles alimentaires : l'effet majeur de la Covid-19

Source: BMJ (www.bmj.com) via Futura Sciences (www.futura-sciences.com)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub