L'odeur d’un vent dit-elle quelque chose de notre santé ?

Dernière mise à jour: mars 2021
123-geur-slecht-170-6.jpg

news Tout le monde lâche de temps en temps une flatulence un peu bruyante. En moyenne, nous produisons même entre 15 et 25 vents par jour, et c’est tout à fait normal, cela fait partie du fonctionnement d'un système digestif sain. Habituellement, c'est une odeur minime qui s'échappe du corps, mais elle peut parfois être forte et désagréable. Cela dit-il quelque chose de notre état de santé ?

La composition et l'odeur d'un vent sont surtout déterminées par la nutrition et la flore intestinale (microbiote). Ainsi, la dégradation des protéines animales (viande, poulet, œufs…) et des aliments riches en soufre (brocoli, choux de Bruxelles, chou, oignons, ail, légumineuses, noix, bière, vin et fruits secs) produit du soufre gazeux. Mais les mauvaises odeurs peuvent également être la conséquence d'un apport accru en fibres, auquel le système intestinal doit s'habituer pendant un certain temps. Certains glucides (sucres) peuvent également provoquer des pets malodorants car ils ne sont décomposés que dans le côlon par les bactéries qui y évoluent. Et bien sûr, les intolérances alimentaires, les maladies gastro-intestinales ou les médicaments (antiacides, antidouleurs, anti-diarrhéiques...) peuvent être à l'origine de vents nauséabonds.

L'odeur d'oeufs pourris

Peter Vandenabeele, professeur de biologie moléculaire à l'Université de Gand, donne une explication intéressante : les cellules de notre corps produisent du sulfure d'hydrogène (H2S) - mieux connu sous le nom d'odeur d'œufs pourris - pour soutenir leur fonctionnement. Le sulfure d'hydrogène aide à décomposer et à remplacer des parties de cellules endommagées. Il participe au mécanisme de réponse de notre corps à une infection. Il est très important que nos cellules produisent elles-mêmes cette substance afin qu'elle puisse exercer correctement son activité tout en s’intégrant parfaitement dans les mécanismes cellulaires. Plus vous mangez sainement, plus votre corps produit du sulfure d'hydrogène. Une alimentation malsaine, comme un excès de viande rouge, contient déjà beaucoup d'acides aminés soufrés et empêche votre corps d’en produire lui-même.

Un vent parfumé au soufre est donc le signe que votre corps produit beaucoup de sulfure d'hydrogène et qu'il est sain, mais dans certains cas, une telle odeur peut également indiquer un problème de santé.

Voir aussi l'article : Que faire contre les flatulences ?

Source: Hilde Deweer - rédactrice lifestyle
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.