ad

Cancer : l'effet bénéfique majeur de la vitamine D

Dernière mise à jour: mars 2021 | 4225 visites
123m-vitamin-d-voeding-4-6.jpg

news C’est un constat assez saisissant : si les taux de vitamine D étaient satisfaisants pour l’ensemble de la population adulte, ceci permettrait de réduire sensiblement le nombre de décès par cancer.

Des études récentes, réalisées selon une méthodologie très stricte, ont mis en évidence une réduction significative de la mortalité par cancer suite à une supplémentation en vitamine D. Une équipe allemande (Centre allemand de recherche sur le cancer - DKFZ) a évalué le bénéfice de cette supplémentation, en particulier chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Pas une « vitamine miracle », mais...

De plus en plus de travaux indiquent que le rôle de la vitamine D, qui renvoie classiquement à la santé osseuse et musculaire, est bien plus large que ce qu’on pensait jusqu’à récemment. Elle participerait à une série de processus métaboliques importants, et un taux satisfaisant agirait en prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires, tout en stimulant le système immunitaire et en atténuant les réactions inflammatoires.

Ce n’est pas une « vitamine miracle ». Toutefois, en cas d’insuffisance ou de carence, il est nécessaire d’intervenir. Or, le manque de vitamine D est fréquent dans les populations du nord de l’Europe (notamment), en raison d’une exposition trop faible à la lumière du soleil (la vitamine D est synthétisée par l’organisme sous l’action des rayons ultraviolets - UVB).

Dans certains pays, comme la Finlande, une série d’aliments sont enrichis en vitamine D depuis de nombreuses années, et le taux de mortalité par cancer y est nettement inférieur à la moyenne. D’autres éléments interviennent certainement, mais celui-ci ne doit pas être négligé. En fait, estiment les chercheurs allemands, une supplémentation en vitamine D systématique chez les seniors permettrait de réduire de 13% la mortalité par cancer en Allemagne, ce qui correspond à quelque 30.000 décès en moins par an (pour une population de 83 millions d’habitants).

Suppléments et aliments

On notera que cette supplémentation est indiquée en cas de carence en vitamine D, diagnostiquée par une analyse de sang. S’il n’y a pas d’insuffisance, il n’est pas nécessaire de prendre des suppléments. Ceux-ci sont disponibles en vente libre dans les pharmacies, et ils seront utilisés après avis du médecin.

☞ En ce qui concerne les sources alimentaires de vitamine D, le foie de morue et son huile décrochent la palme. Les poissons gras (hareng, sardine, thon, saumon...) en constituent de bonnes sources, en plus de leurs apports majeurs en acides gras oméga-3. Les oeufs et les produits laitiers sont intéressants, ainsi que les champignons.

Voir aussi l'article : Diabète : le rôle clé du sommeil et de la vitamine D

Source: Molecular Oncology (https://febs.onlinelibrary.)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub