ad

Télétravail : ça change quoi de travailler en pyjama ou en caleçon ?

Dernière mise à jour: mars 2021 | 2584 visites
123m-computer-home-bed-17-3-21.jpg

news En raison des mesures de confinement et de distanciation sociale, le télétravail a gagné un terrain considérable durant la pandémie de Covid-19. Qui dit travailler à la maison pense relâchement vestimentaire. Cela a-t-il une influence sur la concentration, l’assiduité et la productivité ?

Pourquoi s’efforcer de s’habiller strictement alors qu’on travaille chez soi ? De fait, l’un des avantages du télétravail renvoie au fait que les vêtements que l’on porte devant son ordinateur n’ont pas vraiment beaucoup d’importance, en tout cas en termes de représentation. Tenue de jogging, t-shirt bariolé, short, sous-vêtements, pyjama… : peu importe l’essentiel du temps, quitte à se changer en cas de visioconférence.

Une équipe australienne (université de Sidney) s’est interrogée sur les conséquences de ce relâchement vestimentaire en termes de productivité. Pour cela, les chercheurs ont interrogé un grand nombre de salariés émanant de secteurs d’activités très divers et qui, à un moment donné durant la pandémie, sont soit passés en télétravail intégral, soit en télétravail partiel. On leur a demandé de donner leur impression subjective sur l’évolution de leur « rendement », ainsi que sur leur état d’esprit.

Un signe que le moral n'est pas au top ?

Premier point : 40% des répondants estiment que le télétravail a permis d’améliorer leur productivité, et très peu considèrent que cela les a pénalisés. Ceci rejoint les résultats de nombreuses enquêtes réalisées sur le sujet à travers le monde : bien organisé, le télétravail représente un « plus », surtout s’il est combiné avec le travail habituel en présentiel.

Ensuite, on observe que ceux qui abordent l’aspect vestimentaire de manière vraiment relax pour travailler devant l’ordinateur n’en subissent pas d’effet négatif, en tout cas sur le plan de la productivité ou de la concentration. Car un autre élément est mis en évidence : le très grand relâchement vestimentaire est associé à une plus forte tendance à la déprime. Ainsi, un peu plus de la moitié des travailleurs qui portent souvent un pyjama pendant la journée indiquent que leur moral en a pris un coup durant la pandémie, alors que la moyenne est de 26% parmi l’ensemble des télétravailleurs.

Plus que la cause, le port du pyjama est sans doute le symptôme de ce coup de blues lié à la pandémie, dont certaines répercussions sont pour le moins surprenantes. Il en va ainsi du succès des pyjamas costumes, les suitjamas, dont les modèles prolifèrent, et qu’on peut trouver sur Internet en deux ou trois clics.

suitjama.jpg

Les pyjamas costumes, ou suitjamas, rencontrent un grand succès.

Voir aussi l'article : Travail à domicile : quels conseils ?

Source: The Medical Journal of Australia (www.mja.com.au)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub