Pauvreté et troubles mentaux : un terrible cercle vicieux

Dernière mise à jour: mars 2021
unsplash_depressie_man_zwart_2020.jpg

news On sait depuis longtemps qu’il existe un lien entre la pauvreté et certains troubles psychologiques. En fait, ces deux éléments se renforcent mutuellement. Il est nécessaire de prendre des mesures concrètes, et ceci rapidement, parce que la crise de la Covid-19 accentue encore le problème.

La combinaison entre les difficultés financières et les problèmes psychologiques peut entraîner une personne dans une spirale dont il est très difficile de sortir : les revers financiers peuvent perturber mentalement et les problèmes psychologiques, comme l'anxiété et la dépression, augmentent le risque de pauvreté. Une équipe américaine (université de Harvard) a analysé la manière dont ce cercle vicieux s'installe et se développe, et comment il pourrait être brisé. Pour cela, les spécialistes ont examiné des données recueillies dans le cadre d'un grand nombre d'études réalisées à travers le monde.

Insécurité et environnement toxique

La pauvreté est délétère pour la santé mentale et physique, et ceci pour diverses raisons. De toute évidence, le manque de stabilité financière est une source de grande inquiétude et d'incertitude. Les personnes en situation de pauvreté vivent également souvent dans un environnement insalubre, à la fois chez elles et dans leur quartier. Elles n'ont souvent pas un bon endroit pour dormir et elles sont plus exposées à la pollution de l'air et aux températures extrêmes. La pauvreté conduit dans de nombreux cas à une mauvaise santé physique et parfois même à des expériences de violence, de criminalité et d'événements traumatisants. Avoir un statut social défavorisé a également un impact psychologique.

Mauvais pour la productivité

Dans l’autre sens, les peurs et la dépression peuvent mener à des difficultés financières, notamment parce qu’elles peuvent entraîner la perte d’un emploi ou empêcher d’en trouver. Les troubles psychologiques peuvent également, entre autres, entraîner de graves problèmes de concentration et une grande fatigue, ce qui nuit à la productivité. La stigmatisation liée aux troubles mentaux réduit les chances sur le marché du travail. De plus, les angoisses et la dépression peuvent avoir une influence négative sur le comportement d'achat et les décisions d'investissement. Les problèmes mentaux sont également associés à des maladies chroniques, comme que le diabète et les maladies cardiovasculaires, qui ont souvent des coûts médicaux élevés.

Bien entendu, les difficultés mentales et financières des parents ont un impact sérieux sur leurs enfants. Les enfants qui grandissent dans de telles situations courent un risque plus élevé de rencontrer plus tard des problèmes similaires. Cela crée un cercle vicieux supplémentaire, sur deux générations.

Action urgente en raison de la crise Covid

Les chercheurs mettent en évidence le fait que cette spirale peut être brisée par des programmes qui offrent un soutien financier et une aide psychologique accessible. L'aide psychologique devrait être un élément important des stratégies globales de lutte contre la pauvreté, en plus des mesures économiques traditionnelles. Ils soulignent que l'action des décideurs politiques est désormais encore plus urgente en raison de la crise Covid. La pandémie a frappé les personnes précarisées encore plus que les autres.

Voir aussi l'article : Santé mentale : dans quel quartier vivez-vous ?

Source: Andy Furniere - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram