Expressions du visage : pourquoi un regard suffit-il pour se comprendre ?

Dernière mise à jour: février 2021
123-koppel-verleng-geluk-170-3.jpg

news La Terre est riche d’une myriade de populations et de cultures extraordinairement diverses. Nous partageons néanmoins des points communs fondamentaux : il en va ainsi des expressions du visage.

Les émotions et leurs expressions rendent possible ce que les spécialistes appellent la « réponse adaptative » dans des situations diverses, ce qui renvoie à nos capacités d’adaptation et de communication au-delà de nos différences individuelles. Les expressions faciales ont été largement étudiées, mais souvent dans des contextes artificiels (« en laboratoire ») ou lors d’observations aléatoires. Une équipe américaine (université de Californie) a vu beaucoup plus grand.

Le fruit de notre évolution

En recourant à l’intelligence artificielle (machine-learning), elle a analysé quelque 6 millions de vidéos diffusées sur Internet, émanant de 144 pays, et filmées dans toute une série de situations de la vie quotidienne (mariage, événement sportif, manifestation, activité physique, repas, réunion familiale, travail, fête…). Objectif : déterminer dans quelle mesure 16 types d’expressions faciales pouvaient être partagés à travers la planète, quelle que soit la zone géographique ou l’identité culturelle. Ces expressions renvoient aux émotions universelles : colère, joie, peur, déception, surprise, douleur, tristesse, étonnement… Les exprimons-nous de la même manière par les expressions du visage ?

La réponse est oui : dans 70% des cas, et où qu’ils se trouvent, les êtres humains partagent les mêmes expressions faciales pour les mêmes émotions dans les mêmes contextes. Yeux plissés, sourire, rire, pincement de la bouche, froncement des sourcils… : à quelques différences près, nous réagissons de manière similaire, même lorsqu’il s’agit d’expression très subtiles. Ces expressions sont donc universelles, ou quasiment. Les spécialistes considèrent qu’elles sont le fruit de notre évolution et qu’elles contribuent à la survie de notre espèce en préservant - au-delà du langage et des cultures - une capacité de communication et d’échanges non verbaux.

Voir aussi l'article : Attirance : quels visages d’hommes plaisent aux femmes ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.