Covid-19 : une protection majeure des oméga-3 ?

Dernière mise à jour: février 2021
123m-voeding-omega3-1-2-21.jpg

news Les acides gras oméga-3 exercent-ils un effet protecteur contre les risques de complications et de mortalité associés à la Covid-19 ? En tout cas, des observations préliminaires suggèrent de réels bienfaits.

Les oméga-3, des acides gras polyinsaturés, sont connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Or, explique cette équipe américaine (Cedars-Sinai Medical Center), les complications les plus sévères de la Covid-19 sont souvent liées à un phénomène inflammatoire extrême, appelé « tempête de cytokines » (choc cytokinique). A partir de là, les oméga-3 pourraient-ils réduire l’ampleur de cette réponse inflammatoire, et dès lors le risque de complications graves ?

Les chercheurs ont conduit une étude pilote en analysant les prélèvements sanguins réalisés sur une centaine de patients hospitalisés en raison d’une Covid-19. Ils ont été classés en quatre groupes, en fonction de leur index oméga-3 (DHA + EPA).

Que constate-t-on ?

• sur les 100 patients, 14 sont décédés
• sur les 25 patients du quartile 4 (le taux le plus élevé d’oméga-3), 1 est décédé
• sur les 75 patients des autres quartiles, 13 sont décédés

Ce qui revient à dire, poursuivent les chercheurs, que les patients qui présentent les concentrations les plus élevées d’oméga-3 s’exposent à un risque réduit de 75% de décéder suites aux complications de la Covid-19.

Les auteurs indiquent : « Même si notre étude ne rejoint pas les critères classiques de la signifiance statistique, la forte tendance des résultats suggère qu’une relation peut effectivement exister entre le taux d’oméga-3 et le risque de décès par Covid-19, mais des études plus puissantes sont clairement nécessaires pour confirmer cette association ». En d’autres termes, ces spécialistes ne sont pas formels, tout en estimant qu’ils ont mis en évidence une possible intervention nutritionnelle pour prévenir (dans une certaine mesure) les conséquences potentiellement catastrophique de l’infection à coronavirus.

☞ Les oméga-3 sont des acides gras dits essentiels car l’organisme ne les produit pas. Ils sont fournis par l’alimentation, et en particulier les poissons gras (thon, sardine, saumon, maquereau, hareng, truite…), certains végétaux (noix, colza, soja, lin…), et leurs huiles.

Voir aussi l'article : Oui aux oméga-3, mais qu’en est-il des oméga-6 ?

Source: Prostaglandins, Leukotrienes & Essential Fatty Acids (www.journals.elsevier.com/p)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram