Grossesse et après accouchement : le gros problème de la constipation

Dernière mise à jour: novembre 2020
123-vr-zw-moe-slapen-stress-bang-170_11.jpg

news Une proportion considérable de femmes enceintes souffre de constipation, et ces troubles intestinaux sont fréquents aussi après l’accouchement. Que faire ?

Cette équipe finlandaise (université de Kuopio) a examiné des données concernant un groupe représentatif de femmes enceintes ou qui venaient d’accoucher. L’intention consistait à évaluer la prévalence de la constipation durant la grossesse et le puerpérium. Cette notion est méconnue : il s’agit en fait de la période couvrant les six à huit semaines après la délivrance, durant laquelle l’organisme maternel, modifié par la grossesse et l’accouchement, subit des changements destinés à le ramener à l’état normal. En général, on parle plutôt de post-partum.

Une fréquence considérablement plus élevée

Un millier de femmes enceintes ont été intégrées dans cette enquête, et leur situation a été comparée avec un groupe contrôle (femmes n’ayant pas accouché dans les quelques années précédentes). Il leur a été demandé de répondre à une question simple : souffrez-vous de constipation ?

Le résultat montre une prévalence considérablement plus élevée parmi les femmes enceintes (40%, davantage au deuxième trimestre qu’au troisième) ou qui venaient d’accoucher (52%, davantage en cas de césarienne), en comparaison avec les femmes du groupe contrôle (21%). La bonne nouvelle, c’est qu’un mois après l’accouchement, la situation revient à la normale dans la plupart des cas.

Que faire contre ces troubles intestinaux, en particulier après l’accouchement ? Les auteurs recommandent de pratiquer une activité physique régulière, de bien s’hydrater et de veiller à une alimentation riche en fibres. Ils n’ignorent pas que les douleurs post-accouchement peuvent nuire à la défécation, ce qui demande une gestion spécifique de ce problème : les éventuels antidouleurs doivent être choisis avec soin, et à des doses qui ne compromettent pas le transit intestinal.

Voir aussi l'article : Constipation : l’efficacité des probiotiques

Source: BJOG : An International Journal of Obstetrics & Gynaecology (https://obgyn.onlinelibrary)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram