ad

Comment le sommeil change-t-il avec l’âge ?

Dernière mise à jour: novembre 2020 | 7210 visites
123m-bed-slapen-familie-21-10-20.jpg

news Le sommeil est crucial pour notre bon fonctionnement, et même vital pour notre survie. On apprend que sa fonction varie selon l’âge, avec un très net changement vers 2 - 3 ans.

Cette équipe américaine (université de Californie), composée de spécialistes émanant de plusieurs disciplines, a examiné les données émanant de dizaines d’études pointues, à partir desquelles elle a élaboré un modèle d’évolution de la fonction du sommeil. Constat majeur : on observe une baisse très nette de la durée relative du sommeil paradoxal (phase REM : celle où on rêve) vers 2 - 3 ans, et cette durée décline ensuite progressivement avec l’âge. Ainsi, le sommeil paradoxal occupe environ 50% du temps de sommeil chez le bébé, puis 25% vers 10 ans, et 15% au-delà de la cinquantaine.

Une transition fondamentale

Comment expliquer cela ? Les chercheurs indiquent que le sommeil paradoxal joue un rôle clé et spécifique dans la réorganisation neuronale, c’est-à-dire la consolidation des réseaux de neurones et de synapses (les structures qui permettent aux neurones de communiquer entre eux). Cette phase est essentielle dans le processus de « construction » du cerveau du bébé.

Par la suite, à partir de 2 - 3 ans donc, et parallèlement à la diminution du temps de sommeil paradoxal, on observe un basculement vers deux autres fonctions importantes du sommeil : la réparation et le nettoyage. En phase d’éveil, le cerveau subit des dommages, alors que des déchets métaboliques s’y accumulent : lors du sommeil profond, ces altérations sont corrigées.

Bien sûr, à tous les âges, le sommeil remplit toutes ces fonctions (consolidation, nettoyage…) et d’autres encore (pensons à la mémoire, ou tout simplement… au repos). Ce qui est remarquable ici, c’est de constater qu’une transition fondamentale se produit à un âge très jeune, et dans un laps de temps assez court, et ceci, poursuivent les auteurs « dans le cadre d’une interaction complexe entre les contraintes développementales et évolutives ».

Voir aussi l'article : Quel lien entre le mauvais sommeil et la prise de poids ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub