ad

Anxiété : pourquoi le yoga peut beaucoup aider

Dernière mise à jour: novembre 2020 | 3010 visites
123-yoga-meditatie-stress-12-14.jpg

news La pratique du yoga constitue un moyen intéressant pour lutter contre l’anxiété, en particulier les formes sévères comme le trouble anxieux généralisé. Cette méthode peut utilement en compléter d'autres, pour une approche encore plus efficace.

L'anxiété peut avoir des conséquences (très) invalidantes dans la vie quotidienne, avec des symptômes qui se manifestent par une inquiétude constante, de l'agitation et des problèmes de concentration. Une enquête réalisée en Belgique en 2018 indique qu'environ 10% de la population présente un trouble anxieux (à des degrés divers), et cette proportion a certainement augmenté avec la crise de Covid-19.

Une équipe américaine (université de New York) a évalué le bénéfice du yoga dans cette indication, par rapport à d'autres approches. Des patients souffrant de trouble anxieux généralisé ont été répartis en trois groupes, et suivis pendant trois mois.

• thérapie cognitivo-comportementale
• yoga (kundalini)
• programme de gestion du stress

Le résultat montre que les séances de yoga ont considérablement réduit les symptômes chez plus de la moitié (54%) des participants, tandis que 33% des personnes du groupe de gestion du stress se sentaient mieux. La thérapie cognitivo-comportementale s’est avérée la plus efficace (amélioration dans 71% des cas).

Pour déterminer l'efficacité à plus long terme, les spécialistes ont revu les participants six mois plus tard (donc neuf mois après le début du suivi). Les effets de la thérapie cognitive étaient toujours clairement perceptibles, ce qui était moins le cas du yoga, dont on peut donc penser qu'il est nécessaire de le pratiquer en continu.

« Nos résultats indiquent que le yoga peut être utile contre l'anxiété, et s'inscrire comme un complément dans le cadre d'un traitement global », indique le coordinateur de cette étude.

Voir aussi l'article : Yoga et exercice physique : un duo gagnant pour votre cœur

Source: JAMA Psychiatry (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 19/10/2020 , mis à jour le 18/11/2020
ad
pub