ad

Diabète : pourquoi il faut faire très attention au stress

Dernière mise à jour: septembre 2020 | 3756 visites
123m-psy-stress-moe-werk-1-9-20.jpg

news En termes de prévention et de contrôle du diabète, on évoque souvent l’alimentation, l’exercice, le poids…, mais relativement peu le stress. Or, il pourrait jouer un rôle important.

C’est en tout cas ce que suggère cette équipe américaine (université Johns Hopkins), qui a comparé deux paramètres chez des personnes diabétiques : le cortisol et la glycémie (le taux de sucre dans le sang). Le cortisol est une hormone aux fonctions importantes. On en retiendra deux ici. D’abord, il aide l’organisme à faire face aux situations de stress par une adaptation métabolique (rythme cardiaque, pression artérielle…). Par ailleurs, il contribue à réguler la glycémie.

Un élément fondamental, c’est que dans des conditions « normales », le taux de cortisol fluctue au cours de la journée, maximal le matin puis déclinant jusqu’au plus bas le soir. Or, constatent les chercheurs, chez les personnes diabétiques dont le taux de cortisol ne fluctue pas comme il le devrait (il reste en « plateau »), la glycémie a tendance à être plus élevée. Et ceci s’observe sur une journée, mais aussi au terme d’un suivi qui a duré environ un an.

« Ceci suggère un rôle préjudiciable du cortisol contribuant à la glycémie dans le diabète », synthétisent les auteurs. Qui ajoutent qu’en termes de prévention et de traitement du diabète, la gestion du stress devrait être ajoutée aux approches utiles, parallèlement à l’alimentation saine et à l’exercice physique.

Voir aussi l'article : Test - A quel point êtes-vous stressé ?

Source: Psychoneuroendocrinology (www.journals.elsevier.com/p)
publié le : 09/09/2020 , mis à jour le 09/09/2020
ad
pub