Coronavirus : comment traquer les « virus sauvages » ?

Dernière mise à jour: août 2020
123m-virus-4-8-20.jpg

news La pandémie de coronavirus (Covid-19) éclaire parfaitement le danger associé aux infections causées par des virus jusque-là inconnus. Or, il est sans doute possible d’identifier des menaces bien plus tôt, et de les suivre de près.

Ces spécialistes américains (université de Washington) appellent en fait à la création d’un réseau mondial de surveillance des virus qui infectent la faune sauvage. Le problème vient du fait qu’en raison d’un besoin croissant en terres habitables, exploitables et cultivables, les populations s’enfoncent dans des zones jusqu’alors préservées de la présence humaine, et qu’elles entrent en contact avec des agents infectieux inconnus.

Des conséquences catastrophiques


Souvent, les virus ne disposent pas des armes génétiques pour causer des infections sévères. Mais quand c’est le cas, les conséquences peuvent être catastrophiques : Covid-19, mais aussi HIV (sida), Ebola, H5N1, H1N1, SARS… De fait, il n’est pas envisageable d’essayer de détecter les virus chez tous les animaux vivant en milieu sauvage, d’autant que généralement, les agents qui infectent l’être humain sont le fruit de recombinaisons (succession de plusieurs hôtes infectieux).

La proposition des experts américains renvoie à l’analyse des animaux présents dans des lieux à haut risque, comme les marchés, puisque dans de nombreux pays, des animaux sauvages y sont proposés à la vente et à la consommation, alors que des animaux domestiques (élevage) peuvent être porteurs de virus d’origine sauvage.

Des chercheurs locaux pourraient procéder à des prélèvements réguliers sur des espèces très diverses, séquencer sur place le matériel génétique des virus qu’ils auraient identifiés, et mettre ces informations à la disposition de la communauté scientifique internationale via une plate-forme Internet. Ceci permettrait de constituer une gigantesque base de données accessible à tous les spécialistes, qui pourraient les analyser en temps réel, et lancer l’alerte en cas de suspicion d’une menace. Une proposition non seulement séduisante, mais qui s’inscrit comme une réelle priorité.

Voir aussi l'article : Comment un virus infecte le corps humain (vidéo)

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram