ad

Diabète : la menace majeure de l’insuffisance cardiaque

Dernière mise à jour: septembre 2020 | 2079 visites
123m-hart-7-9-20.jpg

news Les patients diabétiques s’exposent à un risque nettement accru de développer une insuffisance cardiaque. Face à la menace de cette complication, un suivi étroit est indispensable, pour ne pas dire vital.

L’insuffisance cardiaque désigne une maladie lors de laquelle le cœur ne parvient pas à pomper le sang aussi efficacement qu’il le devrait, en raison d’une anomalie de la contraction ou du remplissage du muscle cardiaque. Les symptômes caractéristiques sont un essoufflement et une fatigue disproportionnés par rapport à l’effort fourni, des jambes enflées, un rythme cardiaque rapide…

L’insuffisance cardiaque peut avoir des causes diverses. On sait que le diabète multiplie le risque par 2,5 à 5. Plusieurs facteurs et mécanismes complexes sont impliqués dans cette relation, avec notamment la description d’une cardiomyopathie spécifiquement diabétique. Les conséquences potentielles de l’insuffisance cardiaque sont graves.

L'importance vitale de la prise en charge

Une équipe danoise (Herlev og Gentofte Hospital) a conduit une étude de large ampleur, avec le suivi pendant dix ans en moyenne (entre 6 et 14 ans) de quelque 154.000 patients récemment diagnostiqués diabétiques, et exempts de maladie cardiovasculaire ou de maladie rénale à l’entame. Les chercheurs ont pris en compte plusieurs complications, dont on sait que le diabète augmente le risque : insuffisance cardiaque, maladie coronarienne, maladie artérielle périphérique et maladie rénale chronique.

Le résultat montre que quel que soit le moment où elle se manifeste après le diagnostic de diabète, l’insuffisance cardiaque est la complication associée au risque de mortalité le plus élevé endéans les cinq ans après son développement, et en termes de réduction de l’espérance de vie. Les chercheurs insistent donc sur l’importance vitale de la prévention, du dépistage et du traitement de cette complication, et ceci dès que le diagnostic de diabète a été posé. D’autant plus, bien entendu, si d’autres facteurs de risque d’insuffisance cardiaque sont présents, comme l’obésité, l’hypertension artérielle ou un problème coronarien.

Le traitement initial de l’insuffisance cardiaque repose sur une adaptation du comportement (alimentation, notamment) et l’administration de médicaments.

Voir aussi l'article : Insuffisance cardiaque : quelle est la couleur de votre langue ?

Source: Circulation (www.ahajournals.org/journal)
publié le : 16/09/2020 , mis à jour le 15/09/2020
ad
pub