Supporters de football : le risque cardiaque après une défaite

Dernière mise à jour: mai 2021
123m-voetbal-supporters-19-6-20.jpg

news Une défaite à domicile de leur équipe préférée pourrait considérablement augmenter le risque cardiaque parmi les supporters.

Connaissez-vous le club du Jagiellonia Bialystok ? Les amateurs de foot les plus pointus peut-être, mais cette équipe polonaise n’est pas un top européen. Ceci étant, chaque match rassemble en moyenne quelque 20.000 fervents supporters, ce qui n’est pas mal du tout. Entre 2007 et 2018, l’équipe a joué 451 rencontres nationales et européennes. Et pendant cette période, le centre médical local (université de Bialystok) a pris en charge environ 10.000 patients souffrant d’un syndrome coronaire aigu (infarctus du myocarde ou angine de poitrine instable).

Et que constate-t-on ? Que le jour qui suit une défaite à domicile du Jagiellonia Bialystok, les admissions pour un problème cardiaque grave augmentent de… 27% ! Et ceci ne vaut que pour les hommes, aucun lien n’ayant été établi chez les femmes. Autrement dit, le fort stress émotionnel (négatif) associé à la défaite est identifié comme un facteur de risque cardiaque. Ajoutons quand même que la menace concerne surtout les seniors.

En termes de prévention, les auteurs de cette étude recommandent de pratiquer une activité physique régulière, de ne pas fumer et d’éviter une consommation excessive d’alcool, « afin de pouvoir encourager votre équipe préférée aussi longtemps que vous le voudrez sans mettre votre santé en danger ».

Voir aussi l'article : Stade ou télé : regarder un match, c'est un gros stress pour le cœur

Source: EAPC Essentials 4 You (www.escardio.org/Sub-specia-(EAPC)/Research-and-Publications/EAPC-Essentials-4-You)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.