ad

50 ans : un âge clé pour vieillir en bonne santé

Dernière mise à jour: mars 2020 | 3313 visites
123-oud-senior-fitness-sport-6-27.jpg

news Les facteurs de risque à l’âge de 50 ans déterminent non seulement l’espérance de vie, mais aussi le vieillissement en bonne santé, et il est toujours temps de rectifier le tir.

Cette équipe américaine (université Harvard) a analysé une somme considérable de données concernant quelque 25.000 femmes et 40.000 hommes, suivis pendant plusieurs décennies à partir de l’âge de 50 ans. L’intention consistait à évaluer l’espérance de vie en bonne santé, à savoir sans diagnostic de diabète, de maladie cardiovasculaire et de cancer. Cinq paramètres du mode de vie ont été pris en compte : jamais fumé, indice de masse corporelle (IMC) sain (19 - 25), activité physique modérée ou vigoureuse au moins 30 minutes par jour, faible consommation d’alcool et alimentation de qualité.

Quels sont les résultats les plus marquants ?

• A l’âge de 50 ans, l’espérance de vie en bonne santé est de 23,7 ans pour les femmes qui n’adhèrent à aucun de ces paramètres, contre 34,4 ans pour celles qui en respectent quatre ou cinq. Pour les hommes, l’espérance de vie en bonne santé est respectivement de 23,5 ans et de 31,1 ans.

• La plus faible espérance de vie en bonne santé (par rapport à la durée de vie) affecte surtout les hommes gros fumeurs (15 cigarettes par jour ou davantage) et les hommes et les femmes obèses (IMC > 30).

Il s’agit bien entendu de moyennes, que chaque situation individuelle peut fortement nuancer. Ceci étant, les chercheurs estiment, et c’est logique, que « l’adhésion à un mode de vie sain à l’âge moyen est associée à une plus longue espérance de vie exempte des principales maladies chroniques ». Et surtout, que pour tous ces facteurs de risque, ou a contrario protecteurs, il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.

Source: BMJ (www.bmj.com)
publié le : 23/03/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci