ad

Poids, graisse, cholestérol… : la méthode des 10 heures

Dernière mise à jour: mars 2020 | 4472 visites
123m-koken-eten-groenten-16-3-20.jpg

news Le fait de s’alimenter en respectant mieux notre horloge biologique s’accompagne de réels bénéfices pour la santé : la méthode des 10 heures par jour s’inscrit dans ce contexte.

Le principe est simple : l’alimentation est autorisée pendant une période de 10 heures par jour (8 h - 18 h, par exemple), et on ne mange rien en dehors de cette plage horaire (et on ne boit que de l’eau). L’idée de cette forme de jeûne intermittent consiste à « coller » à notre horloge biologique (rythme circadien), en permettant à l’organisme de gérer les apports alimentaires avec davantage d’efficacité. Bien évidemment, il ne s’agit pas de s’empiffrer : il faut rester raisonnable, en quantités et en types d’aliments.

Des travaux ont montré que cette approche était réellement bénéfique pour des personnes en bonne santé, dans la mesure où elle contribue notamment à la prévention du risque de développer des troubles métaboliques, en particulier ceux associés à l’excès de poids (pensons au diabète). Une équipe américaine (université de Californie) a approfondi la question, en s’intéressant cette fois à des patients présentant un syndrome métabolique, et traités par statine (contre le cholestérol) ou par médicament antihypertenseur.

Avant d’intégrer l’étude, ils avaient l’habitude de s’alimenter sur une période quotidienne de 14 heures ou davantage. Pendant trois mois, ils ont respecté une plage horaire de 10 heures (ou moins). Le résultat met en évidence des bénéfices remarquables, en termes de perte de poids et de réduction de la graisse abdominale, de baisse de la pression artérielle et du taux de cholestérol, avec en plus, parmi d’autres effets favorables, un sommeil de meilleure qualité.

On ne s’étonnera pas, dès lors, que la plupart des participants ont continué à adhérer à la méthode bien au-delà de la fin de l’étude. Une approche extrêmement simple et très peu contraignante, dont nous pouvons tous nous inspirer.

Source: Cell Metabolism (www.cell.com/cell-metabolis)
publié le : 30/03/2020 , mis à jour le 30/03/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci