ad

Diabète : pourquoi il faut être très attentif à son poids

Dernière mise à jour: mars 2020 | 3941 visites
123-gewicht-weegschaal-voet-10-4.jpg

news On sait qu’en cas de poids trop élevé, le fait de maigrir diminue considérablement le risque de diabète. Il s’avère qu'il en va ainsi aussi quand l’indice masse corporelle (IMC) est satisfaisant.

Le surpoids et l’obésité sont les facteurs de risque majeurs de diabète, en sachant qu’une composante génétique (antécédents familiaux) joue aussi un rôle important. En tout cas, la perte de poids réduit fortement le risque de développer la maladie ; et d’ailleurs, même lorsqu’elle a été diagnostiquée, il est essentiel d’entamer un régime amaigrissant.

Mais qu’en est-il des personnes avec un poids santé, c’est-à-dire un IMC entre 20 et 25 ? La probabilité qu’elles présentent un diabète de type 2 (DT2) est relativement faible, mais elle existe. Une équipe américaine (université Stanford) a analysé des données concernant quelque 300.000 personnes âgées de 40 à 70 ans, en se penchant sur le poids, son évolution et le diabète.

Le résultat confirme d’abord que la perte de poids est cruciale en cas d’IMC (très) élevé, avec une réduction de 21% du risque de diabète par chaque point d’IMC en moins. Le plus surprenant, c’est qu’on observe un effet similaire même en cas d’IMC satisfaisant (poids santé). Le risque de diabète étant alors beaucoup plus faible, la réduction de ce risque est bien plus relative. Néanmoins, ajoutent les auteurs, ceci signifie qu’il est important de maîtriser son poids tout au long de l’existence, et que quand on approche de la limite supérieure (25) de l’IMC santé, il est utile de réagir pour ne pas la dépasser.

Voir aussi l'article : Diabète : maigrir pour guérir

Source: PLOS Medicine (https://journals.plos.org/p)
publié le : 25/03/2020 , mis à jour le 24/03/2020
ad
pub