ad

Enfin un « remède miracle » contre la gueule de bois ?

Dernière mise à jour: février 2020 | 4716 visites
123m-kater-moe-bed-23-12-19.jpg

news Les « recettes » de remèdes contre la gueule de bois pullulent, mais leur efficacité est très aléatoire, c’est le moins que l’on puisse dire. A-t-on enfin découvert une solution vraiment bénéfique ?

La consommation excessive d’alcool se traduit souvent, le lendemain, par les symptômes caractéristiques d’une gueule de bois : mal de tête, nausées, fatigue, somnolence, sécheresse buccale… En cause : l’acétaldéhyde (éthanal), un métabolite dérivé de l’alcool. L’élimination de cette substance toxique est assurée par deux enzymes produites par le foie : l’alcool déshydrogénase (ADH) et l’acétaldéhyde déshydrogénase (ALDH). Le renforcement de l’activité de ces deux enzymes contribuerait à accélérer l’élimination de l’acétaldéhyde, et aiderait donc à soulager plus rapidement, ou à prévenir, la gueule de bois. C’est en tout cas la thèse soutenue par cette équipe indienne (Institute of Technical Technology - Bombay).

Dans ce contexte, les chercheurs ont passé en revue toute une série d’aliments susceptibles d’augmenter l’action des enzymes « anti-alcool ». Après de nombreux essais, ils constatent qu’un mélange bien précis donne des résultats apparemment satisfaisants : poire (65%), citron doux, appelé aussi limettier (25%), et eau de coco (10%). Les analyses montrent que cette « recette » améliore de 25% l’activité de l’enzyme ADH et de 70% celle de l’ALDH.

Parmi les autres produits testés, le café n’induit aucun bénéfice (ce qui est confirmé dans la pratique), pas plus que le jaune d’œuf ou l’acide ascorbique (vitamine C). Il reste à vérifier tout cela, et en attendant, le meilleur conseil consiste à boire beaucoup d’eau avant de se mettre au lit, ou mieux, à modérer sa consommation d’alcool…

Voir aussi l'article : Alcool : pourquoi certains résistent mieux ?

Source: Current Research in Food Science (www.journals.elsevier.com/c)
publié le : 21/02/2020 , mis à jour le 19/02/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci