ad

Grossesse et médicaments : méfiance sur les réseaux sociaux

Dernière mise à jour: janvier 2020 | 3905 visites
123-zw-bureau-werk-computer-31-8.jpg

news Les médias sociaux regorgent d'informations et de conseils santé sur l'usage des médicaments par la femme enceinte. Méfiance : une proportion importante de ces publications véhicule des messages erronés.

Une enquête réalisée par une équipe néerlandaise (université Radboud) a analysé plusieurs milliers de messages postés sur des forums, des blogs, ainsi que sur Twitter et Facebook. Résultat : 43% ne sont pas conformes aux directives de sécurité établies par les instances officielles. Étant donné que de nombreuses femmes enceintes recherchent en ligne des informations sur l'utilisation des médicaments au cours de leur grossesse, cela peut influencer leurs choix de manière incorrecte, voire dangereuse.

Une meilleure information est indispensable


En fait, pour les médicaments dont on sait s'ils sont clairement autorisés ou formellement interdits pendant la grossesse, les messages sont corrects dans 80% des cas. Le problème porte sur les médicaments - et ils sont nombreux ! - qui ne peuvent être prescrits pendant la grossesse que sous certaines conditions et dans le cadre d'un suivi médical étroit. En fonction de l'expérience personnelle, les messages partent alors un peu dans tous les sens.

Selon les chercheurs, le fait que beaucoup d'informations partagées sur les médias sociaux soient incorrectes soutient la nécessité d'une communication claire de la part des prestataires de soins de santé sur l'utilisation des médicaments pendant la grossesse. Et une femme enceinte ne doit jamais hésiter à demander l'avis de son médecin, généraliste ou gynécologue.

Voir aussi l'article : Grossesse : quels antidouleurs pouvez-vous utiliser ?


publié le : 20/01/2020 , mis à jour le 19/01/2020
ad
pub