Peau très sèche ou atopique, que faire ?

Dernière mise à jour: novembre 2019 | 3305 visites
ad_Bioderma_MamanBebe.jpg

news

Peau très sèche à atopique, que faire ? 
Qu’est-ce qu’une peau atopique ?

La peau atopique est une peau sensible et fragilisée. Les causes exactes restent encore aujourd’hui difficiles à déterminer, cependant plusieurs facteurs ont été identifiés. 

D’abord une prédisposition génétique. Il existe des gènes qui sont responsables de la fabrication d’une protéine qui joue le rôle de ciment entre les cellules de la peau ; dans le cas d’une peau atopique, ces gènes ne fonctionnent pas correctement. 

La peau est alors plus sensible aux agressions extérieures. Votre organisme se défend en déclenchant une réaction inflammatoire : la poussée d’eczéma, manifestée par des plaques sèches, rouges et qui démangent. Puisque la barrière protectrice de la peau ne fonctionne plus correctement, l’eau qui y est naturellement présente va s’évaporer, causant ainsi une importante sécheresse cutanée. 

Outre la prédisposition génétique, l’environnement joue également un rôle crucial. Les peaux atopiques sont très sensibles à l’exposition à certains allergènes (acariens, poussière, tabac, etc.) qui vont ainsi déclencher la réaction inflammatoire. La pollution environnementale ainsi qu’un excès d’hygiène peuvent également provoquer une réaction anormale de votre système immunitaire.

Quels sont les symptômes ? 

Cette maladie chronique se manifeste par crise. Chaque crise comporte deux phases. Dans un premier temps, la période de poussée : les plaques rouges apparaissent et sont accompagnées de démangeaisons intenses. Ensuite, les périodes de rémission : la peau reste très sèche, mais les démangeaisons et les rougeurs diminuent. 

Peau sèche à atopique : quelles conséquences au quotidien ?

La dermatite atopique concerne généralement plus souvent les nourrissons et les enfants. On estime que cette maladie touche 15 à 20% des nouveau-nés. Au quotidien, la dermatite atopique peut être compliquée à gérer. Les démangeaisons intenses donnent souvent lieu à un mal-être généralisé chez l’enfant qui se traduit par des pleurs, des difficultés à trouver le sommeil, de l’angoisse et, forcément, des nuits fortement perturbées. Un cercle vicieux s’installe donc entre fatigue et stress risquant alors d’intensifier les crises. 

La dynamique familiale peut également être mise à mal, notamment pour choisir les activités les plus adaptées à votre enfant atopique. Ainsi, on aura tendance à éviter les activités à la piscine ou à la mer, par peur de provoquer des sensations de brûlure. On évitera également les sorties en extérieur afin de protéger la peau de la transpiration et d’autres allergènes tels que le pollen. 


ad_Bioderma_Foot.jpg
Pour essayer de réinstaurer un certain équilibre dans la dynamique familiale, il est important d’apprendre l’autonomie à l’enfant qui souffre de la maladie. L’encourager à appliquer sa crème tout seul, lui faire comprendre le fonctionnement de la maladie, etc. Dans un climat de confiance et de bienveillance, ce sont des petites choses qui permettent à l’enfant de prendre confiance en lui.

Découvrez plus de conseils ici

Plus rare, la maladie peut également toucher les adultes. Supporter les démangeaisons c’est une chose. Gérer le regard des autres en est une autre. C’est pourquoi il est essentiel d’éduquer les personnes atteintes de dermatite atopique, mais également leur entourage. Lorsque les personnes en contact avec les patients sont informées correctement, leur regard change. La qualité de vie des patients s’en trouve alors améliorée. En effet, un sentiment de honte accompagne souvent cette maladie peu esthétique.
Comment calmer les démangeaisons ?
Pour soulager les peaux atopiques, il y a quelques bons réflexes à adopter. En plus de privilégier les matières naturelles (coton, soie) pour les vêtements, évitez également de surchauffer les chambres afin de limiter la transpiration. Aérez régulièrement la chambre de votre enfant et évitez les peluches dans le lit. Au niveau des soins, il est très important d’hydrater intensément la peau et de l’aider à reconstruire sa barrière protectrice, grâce à un soin riche et apaisant. Attention toutefois à choisir un soin conçu pour les peaux sensibles très sèches à atopiques. BIODERMA, en partenariat avec des dermatologues, a mis au point un baume anti-démangeaisons et réparateur.

ad_Atoderm-Intensive-Baume-F500ml.png
Découvrez Atoderm Intensive Baume. En plus de nourrir intensément la peau, ce baume l’aide à reconstruire durablement sa barrière protectrice grâce à sa composition riche en lipides naturellement présents dans l’épiderme. Ultra-apaisant, il diminue également l’incitation au grattage. Ce soin peut être utilisé au quotidien deux fois par jour, le matin et le soir. Il convient parfaitement aux adultes ainsi qu’aux enfants et aux nourrissons* (*hors prématurés). Son petit + ? Une texture riche mais non collante qui permet un habillage immédiat.

Source: Communiqué Bioderma
publié le : 05/11/2019

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci