Huile essentielle de lavande : un effet étonnant sur les seins

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 44138 visites
123m-lavendel-olie-29-5.jpg

news L’utilisation régulière d’huile essentielle de lavande peut-elle provoquer une gynécomastie chez le garçon (développement excessif des glandes mammaires) et une thélarche précoce (développement prématuré des seins chez la jeune fille) ?

Cet effet a déjà été rapporté, indique cette équipe américaine (Campbell University), mais pas encore de manière circonstanciée. Les chercheurs ont examiné les dossiers d’enfants pré-pubères venus en consultation dans trois hôpitaux en raison d’un développement précoce et anormal des seins. Bien entendu, ce phénomène peut être associé à d’autres causes, mais les auteurs ont démontré que chez certains jeunes patients, la gynécomastie et la thélarche prématurée pouvaient être liées à une utilisation régulière d’huile essentielle de lavande (particulièrement prisée, semble-t-il, par la communauté hispanique aux Etats-Unis).

Les spécialistes ont réalisé des tests in vitro (« en éprouvette ») et ils ont observé que certains composants de l’huile essentielle présentaient des propriétés oestrogéniques et anti-androgéniques, et qu’ils pouvaient agir comme perturbateurs endocriniens, accentuant l’activité des œstrogènes et freinant celle de la testostérone. Autre élément : l’arrêt de l’utilisation de l’huile essentielle de lavande se traduit par une interruption du développement mammaire, tant chez les filles que chez les garçons concernés.

La question consiste à savoir si l’huile essentielle seule peut expliquer ce phénomène, ou si la cause est multifactorielle. Ceci étant, il semble qu’en cas d’utilisation régulière d’huile essentielle, singulièrement de lavande, un développement mammaire précoce doit être considéré comme un signal, et qu’il est alors utile d’en parler à un médecin. Et c’est l’occasion aussi de rappeler que l’huile essentielle n’est pas un produit banal : son usage doit se faire en connaissance de cause, et si possible après conseil auprès d’un thérapeute compétent.

Voir aussi l'article : La lavande pour mieux dormir

Source: The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (https://academic.oup.com/jc)
publié le : 01/11/2019 , mis à jour le 31/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci