Mal de dos : quels médicaments contre la douleur ?

Dernière mise à jour: septembre 2019 | 9218 visites
123m-vr-pijn-rugpijn-21-8.jpg

news En cas de mal de dos aigu, sans irradiation dans le nerf (radiculalgie : sciatique ou cruralgie), les médicaments antidouleurs présentent un effet limité. Quels sont les choix prioritaires ?

Chez l’adulte, les douleurs du bas du dos (lombalgie) sont fréquentes et elles s’améliorent souvent spontanément en quelques jours à quelques semaines. Lorsqu’elles durent moins de 1 - 3 mois, on parle de douleurs aiguës. Elles sont dites non spécifiques en l’absence de cause identifiée : cancer, infection, hernie discale, rhumatisme inflammatoire, traumatisme vertébral, fracture… Vers quels médicaments destinés à soulager la douleur se tourner, interroge la revue médicale Prescrire ?

• Un essai de grande qualité méthodologique a montré que l’efficacité de l’ibuprofène par voie orale est supérieure à celle du placebo, mais de manière modeste.

• Dans un autre essai, l’efficacité du paracétamol n’a pas été démontrée objectivement après sept jours de traitement, mais la plupart des patients se sont estimés assez soulagés (subjectivement) pour ne pas devoir prendre d’autre antidouleur.

• Le recours à un opioïde est rarement justifié pour soulager une douleur lombaire dont l’amélioration est en général spontanée.

• L’évaluation des benzodiazépines (comme le diazépam - Valium) n’est pas probante dans cette situation.

En pratique, poursuit Prescrire, la douleur causée par une lombalgie aiguë non spécifique régresse souvent en quelques jours. « Quand un traitement médicamenteux est décidé, malgré ses limites, le paracétamol oral est le premier choix, à condition de maîtriser sa posologie. Lorsque son efficacité est insuffisante, l’ibuprofène oral à une dose quotidienne ne dépassant pas 1200 mg est une option, excepté chez la femme enceinte ou qui pourrait l’être ».

Voir aussi l'article : Arthrose et mal de dos : quel antidouleur pour vous soulager ?


publié le : 06/09/2019 , mis à jour le 05/09/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci