L'odeur du paludisme dans les chaussettes

Dernière mise à jour: août 2019 | 3275 visites
ChienPaludisme1.jpg

news Des chiens entraînés ont réussi à détecter la signature odorante du paludisme (malaria) en reniflant des chaussettes de patients infectés.

Les démonstrations des capacités olfactives remarquables du chien se succèdent. Cette fois, une équipe britannique (université de Durham) a testé la faculté à détecter « l’odeur du paludisme », et ceci en réalisant une expérience à la configuration assez étonnante. Elle a consisté à présenter à deux chiens des chaussettes en nylon portées pendant une nuit, plusieurs mois auparavant, par des patients souffrant de la malaria et des personnes non infectées, tous habitant en Gambie. Les chiens devaient distinguer les chaussettes imprégnées par « l’odeur du paludisme » et celles qui ne l’étaient pas.

Le taux de réussite est spectaculaire, puisque les chiens ont réussi à identifier les chaussettes des patients dans 80% des cas, et neuf fois sur dix celles des personnes non malades. Au-delà de la confirmation du flair exceptionnel du chien, les chercheurs expliquent que cette capacité pourrait permettre de déployer des chiens bien entraînés dans des zones où sévit le paludisme, afin de détecter rapidement et à faible coût les personnes infectées par le parasite, avant même qu’elles manifestent les premiers symptômes de l’infection.

Source: The Lancet Infectious Diseases (www.thelancet.com/journals/)
publié le : 13/08/2019 , mis à jour le 12/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci