Risque cardiovasculaire : combien de pompes faites-vous ?

Dernière mise à jour: mai 2019 | 4043 visites
123m-sport-fitness-vr-m-29-4.jpg

news Le nombre de pompes qu’on réussit à faire de manière consécutive constituerait un indicateur fiable du risque cardiovasculaire.

L’étude a concerné un millier d’hommes en bonne santé générale, âgés de 40 ans en moyenne à l’entame et suivis pendant une dizaine d’années. Dans un premier temps, les chercheurs (université Harvard) leur ont demandé de réaliser des pompes : en fonction de leur score (nombre de pompes consécutives), les participants ont été classés en cinq groupes (avec aux extrêmes moins de 10 pompes et plus de 40). Ensuite, les cas d’événement cardiovasculaire majeur ont été recensés, et ces données ont été croisées avec le résultat aux séances de pompes.

Les auteurs constatent une association « significative », avec une différence de risque cardiovasculaire considérable, entre ceux qui avaient réussi à faire 40 pompes consécutives par rapport à ceux qui n’avaient pas atteint le seuil des 10 pompes. Le risque baisse de manière graduelle : plus on réussit de pompes, moins on est exposé à la menace cardiovasculaire.

Les spécialistes considèrent qu’il s’agit d’un test rapide, simple et non coûteux, utile et objectif, qui pourrait être utilisé dans la pratique médicale quotidienne pour évaluer les capacités fonctionnelles et le risque cardiovasculaire. Ils ajoutent néanmoins que des recherches plus larges, sur des groupes plus diversifiés, sont nécessaires pour valider l’approche.

Source: JAMA Network Open (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 14/05/2019 , mis à jour le 13/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci