Jeanne Calment, super centenaire ou super… tricheuse ?

Dernière mise à jour: janvier 2019
calment.jpg

dossier En 1997, la doyenne de l’humanité s’éteignait à l’âge de 122 ans. Archifaux pour des chercheurs russes ! Sa fille aurait usurpé son identité pour échapper aux droits de succession. Le Soir Mag a décortiqué leur enquête.

Le sujet est sensible. En France, Jeanne Calment a été érigée en fierté nationale. Au « Livre Guinness des records », la doyenne de l’humanité est une citoyenne née et décédée dans la bonne ville d’Arles après 122 ans, cinq mois et quatorze jours d’une vie sereine menée comme un long, mais long fleuve tranquille. Mais 21 ans après son décès, Jeanne Calment refait parler d’elle. Se pourrait-il que ce record de longévité ne soit qu’une supercherie ? C’est l’hypothèse avancée par deux chercheurs russes, le mathématicien Nikolaï Zak et son collègue Valeri Novosselov.

► Pour lire la suite de l'article (accès payant) sur le site du Soir Mag : cliquez ici.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.