Couperose : le café protège aussi la peau

Dernière mise à jour: janvier 2019 | 4356 visites
123m-huid-gezicht-spiegel-18-9.jpg

news La consommation quotidienne de café (avec caféine) diminue le risque de développer une couperose (rosacée).

La couperose se caractérise par la formation de rougeurs sur le visage, et la maladie touche surtout les femmes âgées de 30 à 50 ans. Avec le temps, ces manifestations cutanées peuvent devenir permanentes. Une équipe américaine (université de Pennsylvanie) a examiné des données concernant quelque 82.000 femmes, suivies pendant une quinzaine d’années. Leur consommation habituelle de café a été relevée à intervalles périodiques, et cette information a été croisée avec les cas de rosacée.

Le résultat montre que le fait de boire quatre tasses de café par jour diminue « sensiblement » le risque de développer une couperose, par rapport à une non-consommation de café. L’effet est dépendant de la dose : un bienfait se manifeste déjà avec une tasse, et il atteint son maximum avec quatre. Précision important : le café doit contenir de la caféine (le décaféiné ne présente aucun bénéfice ici), mais il est possible que la caféine ne soit pas la seule substance impliquée dans le processus (le café est riche en agents actifs), puisqu’on n’a pas constaté d’effet protecteur avec le thé ou le chocolat, par exemple.

Quant à l’explication, les auteurs renvoient à une action vasoconstrictrice (resserrement des vaisseaux sanguins du visage), immunologique, anti-inflammatoire (antioxydants), et peut-être aussi hormonale. En fait, ce sont des hypothèses, et les mécanismes d’action doivent encore être explorés. On rappellera que de nombreuses études mettent en évidence un éventail de vertus du café, dont la dose quotidienne recommandée se situe à trois ou quatre tasses.

Source: JAMA Dermatology (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 27/01/2019 , mis à jour le 26/01/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci