Les bienfaits des tisanes

Dernière mise à jour: mai 2019 | 1688 visites

dossier Une tisane est une extraction ou une décoction obtenue en faisant infuser dans de l’eau (très chaude) les fleurs, feuilles ou racines d’une plante, avec pour objectif de dissoudre les substances volatiles ou aisément solubles. Quels sont ses bienfaits ?

On confond souvent infusion et tisane. En réalité, l’infusion n’est pas une boisson en tant que telle, mais un mode de préparation : la tisane en est le résultat. Quant au thé, il provient de l’infusion des feuilles de théier.

La phytothérapie utilise les plantes pour prévenir ou traiter de nombreux maux. La tisane est un moyen idéal de profiter des effets bénéfiques d’une plante, à condition qu'elle soit préparée avec des ingrédients de qualité et que la plante n’ait pas été abîmée.

Comment préparer une tisane ?

123h-rozenbottel-thee-kruiden-10-18.jpg
Une tisane peut être préparée avec des plantes fraîchement cueillies ou sous forme séchée. Il existe en fait trois façons de procéder : l'infusion, la macération et la décoction.

L'infusion

On verse de l’eau chaude sur la plante (fleurs et feuilles) et on laisse infuser pendant quelques minutes.

La macération

La plante infuse pendant plusieurs heures dans de l’eau froide.

La décoction

On verse le végétal (surtout les racines et les tiges) dans l'eau que l'on porte à ébullition pendant quelques minutes, puis qu'on laisse éventuellement refroidir.

Quelle efficacité médicinale ?

123h-gember-thee-kruiden-10-18.jpg
Des propriétés médicinales sont attribuées à de nombreuses variétés de tisane. Elles favoriseraient la digestion, réduiraient les angoisses et le stress, ou encore amélioreraient le sommeil.

De plus en plus d’études scientifiques sont menées pour vérifier ces allégations. En l'état des connaissances, cinq sortes de tisane peuvent prétendre à un certaine efficacité médicinale.

La tisane de gingembre

Le gingembre a la réputation de soulager les sensations de malaise (mal des transports par exemple) et les nausées, de favoriser la digestion et de présenter des propriétés anti-inflammatoires.

Il ressort d’études scientifiques que le gingembre soulagerait effectivement la sensation de malaise. En revanche, qu’il constitue un remède pour combattre la fatigue ou les problèmes de digestion n’a pas encore pu être prouvé.

Comment faire ? Faites bouillir pendant une vingtaine de minutes 3 g de racine de gingembre dans un bol d’eau. Filtrez le gingembre et versez la tisane dans une tasse. Buvez une tasse trois fois par jour après chaque repas jusqu’à ce que les symptômes aient disparu.

La tisane de mélisse

La mélisse soulagerait l’anxiété et favoriserait le sommeil. On la boit aussi pour combattre l’herpès labial, mais sans efficacité scientifiquement démontrée.

Comment faire ? Faites infuser quatre feuilles de mélisse dans de l’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes.

La tisane de menthe poivrée

La menthe poivrée est réputée pour ses vertus digestives, avec un soulagement des inconforts digestifs, des lourdeurs d'estomac, des ballonnements et des crampes abdominales. Les composants actifs – une huile essentielle riche en menthol, tanins et flavonoïdes – se retrouvent surtout dans les feuilles de la plante. Elle constituerait un remède intéressant contre le syndrome du côlon irritable.

Comment faire ? Faites infuser environ 25 g de feuilles – fraîches ou séchées – pendant 10 minutes dans un litre d’eau bouillante. Passez la tisane au chinois et buvez une tasse après chaque repas.

123h-valeriaan-kattekruid-thee-kruiden-10-18.jpg
La tisane de valériane

La valériane (ou herbe à chat) est principalement utilisée par les personnes qui rencontrent des difficultés à s’endormir, qui souffrent d'angoisses, d’irritabilité, de maux de tête, de dépression, d'arythmie cardiaque ou de tremblements. On attribue aussi à cette plante des propriétés antioxydantes. Les composants actifs et les huiles essentielles se retrouvent essentiellement dans la racine.

Les observations scientifiques concernant cette plante avancent qu’elle facilite probablement l'endormissement et qu’elle recèle des propriétés anxiolytiques. La plante n’est toutefois pas compatible avec la prise d’alcool, d'opioïdes (analgésiques forts) ou de médicaments contre l’anxiété (comme les benzodiazépines).

Comment faire ? Faites bouillir 40 à 50 g de racine fragmentée et séchée dans un litre d’eau pendant environ 20 minutes. Filtrez et buvez une tasse après chaque repas ou avant d’aller dormir.

La tisane d’ortie

La réputation de l'ortie est principalement liée à ses vertus anti-inflammatoires et analgésiques. L'ortie est un diurétique de référence et elle est recommandée comme traitement complémentaire contre la goutte.

Que disent les études scientifiques à ce sujet ? Selon toute vraisemblance, l’ortie aurait des propriétés diurétiques et la plante serait utile dans le cadre du traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Que l’ortie se profile comme un analgésique efficace n’a pas été démontré scientifiquement.

Comment faire ? Faites infuser 2 ou 3 cuillerées à soupe de racine séchée dans un bol d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes.

Mais encore...

rooibos-tee-170_400_04.jpg
D’autres variétés de tisane présenteraient des effets bénéfiques.

Rooibos. Certains affirment que cette plante renforce le système immunitaire et qu'elle contribue à prévenir le cancer. On examine aussi si le rooibos possède des propriétés bénéfiques pour le système cardiovasculaire et s'il peut être utilisé contre le diabète.

Eglantier. Cette plante est une excellente source de vitamine C et elle agirait comme antioxydant et anti-inflammatoire. Attention toutefois : certaines personnes sont allergiques à la baie ou souffrent de maux d’estomac après consommation.

Hibiscus. La tisane de fleur d’hibiscus fournit beaucoup d’antioxydants. Certaines études ont démontré qu’elle pouvait diminuer la tension artérielle. Son effet sur le taux de mauvais cholestérol, n’a pas été établi. En tout cas, boire cette tisane avec modération ne peut pas faire de tort.

Curcuma. On utilise parfois cette plante pour traiter les calculs rénaux, mais il n’y a aucune preuve scientifique permettant d’établir qu’elle joue un rôle bénéfique sur ce plan. Il ressort de recherches que le curcuma peut contribuer à soulager l'inflammation chez l'animal, mais aucune preuve n’a été apportée chez l’être humain. Les patients sous chimiothérapie doivent demander l'avis de leur médecin avant de consommer cette tisane.

Du reste, la consommation élevée d'une série de tisanes n'est pas compatible avec certains traitements (médicaments) ou dans certaines situations, comme une grossesse. Il est préférable de toujours demander l'avis de son médecin.

Source: Hilde Deweer
publié le : 16/05/2019 , mis à jour le 16/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci