Mauvais sommeil : le risque cardiaque est doublé

Dernière mise à jour: décembre 2018 | 2210 visites
vr-slapen-zw-w-170_400_03.jpg

news Une durée de sommeil insuffisante est associée à un risque multiplié par deux de souffrir d’un événement cardiovasculaire.

La qualité du sommeil constitue un paramètre majeur de l’évolution de l’état de santé, confirme cette équipe suédoise (université de Göteborg). Un millier d’hommes âgés en moyenne de 50 ans ont été intégrés dans ce suivi, qui a duré une vingtaine d’années. Au départ et à intervalles réguliers, de nombreuses informations ont été recueillies, portant sur l’indice de masse corporelle (IMC), le tabagisme, l’activité physique, les troubles de santé (hypertension, diabète…), et bien sûr la durée du sommeil.

Qu’observe-t-on ?

• Par rapport à une durée de sommeil saine (7 - 8 heures), ceux qui dorment peu (en particulier 5 heures ou moins) sont bien plus susceptibles de développer une hypertension artérielle, un diabète ou une obésité, ainsi que de fumer ou de ne pas pratiquer assez d’exercice.

• Un sommeil insuffisant double le risque d’événement cérébro et cardiovasculaire entre l’âge de 50 et de 70 ans : infarctus, AVC, insuffisance cardiaque...

Les auteurs ajoutent : « Selon nos résultats, la magnitude de l’augmentation du risque cardiovasculaire associée à une durée de sommeil trop courte est similaire à celle du tabagisme ou du diabète à l’âge de 50 ans. Ces données suggèrent que le sommeil est crucial, et que chacun d’entre nous devrait y porter une grande attention ».

Source: European Society of Cardiology (www.escardio.org)
publié le : 07/12/2018 , mis à jour le 06/12/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci