Trouble du langage : comment le chien peut aider l'enfant

Dernière mise à jour: novembre 2018 | 5675 visites
123-kind-hond-2-1.jpg

news La présence d’un chien pendant les séances de prise en charge d’un enfant présentant une dysphasie pourrait beaucoup contribuer à améliorer la situation.

La dysphasie est un trouble du langage qui affecte la compréhension, l’expression, ou les deux. L’accompagnement des enfants qui en souffrent repose sur l’orthophonie (logopédie). Une équipe tchèque (université des Sciences de la vie) a voulu évaluer la place que pourrait occuper la médiation animale (zoothérapie) en complément du traitement conventionnel.

Un groupe d’enfants âgés de 4 à 7 ans a été intégré dans ce suivi, qui a duré environ un an. La moitié des enfants ont participé aux séances (individuelles) de logopédie avec un chien (le même pour tous) spécialement dressé, avec lequel ils étaient amenés à interagir (tactilement et oralement). L’autre moitié a suivi les séances classiques. Premier constat : les capacités de tous les enfants se sont améliorées. Mais les progrès (évalués par plusieurs tests très spécifiques) ont été plus marqués parmi ceux qui ont bénéficié de la présence du chien.

Pourquoi ? Les chercheurs observent des relations plus détendues et de meilleurs échanges entre l’enfant et l’orthophoniste, dans un contexte moins stressant, ainsi qu’une participation plus active de l’enfant, en particulier lorsque le chien intervenait. Conclusion : « La médiation canine pourrait représenter une aide précieuse pour renforcer les effets de la thérapie orthophonique chez l’enfant avec une dysphasie, et nous spéculons que cette association relève de la nature de la communication entre l’enfant et l’animal ».

► Pour en savoir plus sur la dysphasie (dossier de l’université de Liège) : cliquez ici.

Source: Anthrozoös (www.tandfonline.com/loi/rfa)
publié le : 21/11/2018 , mis à jour le 20/11/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci