Erection : les vertus de l’huile d’olive

Dernière mise à jour: novembre 2018 | 10182 visites
123-koppel-bed-geluk-sex-170-7.jpg

news L’huile d’olive contre la dysfonction érectile ? C’est bien possible, sachant que ses bienfaits s’exprimeraient pleinement dans le cadre d’un régime alimentaire sain, comme le régime méditerranéen (crétois).

Une équipe grecque (université d’Athènes) a conduit une étude auprès d’un groupe de quelque 700 seniors. Les chercheurs ont porté leur attention sur deux paramètres : les habitudes alimentaires et la fonction érectile. Le premier élément montre que les hommes qui adhèrent le plus aux préceptes du régime méditerranéen (ou crétois) présentent un risque nettement plus faible - de l’ordre de 40% - de souffrir de dysfonction érectile. Rappelons que le régime méditerranéen repose sur une consommation abondante de fruits et de légumes (dont les noix, les légumineuses et les grains entiers), d’une quantité raisonnable de poisson et de produits laitiers, de relativement peu de viande (surtout de viande rouge), et… d’huile d’olive comme matière grasse.

Un signal d'alerte


Les chercheurs expliquent : « Le régime méditerranéen exerce un effet positif sur les capacités sexuelles masculines, et l’huile d’olive apparaît comme un élément clé, en favorisant la dilatation artérielle, ce qui améliore le flux sanguin, et dès lors la fonction sexuelle ». Ces spécialistes estiment que neuf cuillerées à soupe d’huile d’olive par semaine correspondent à une consommation saine. Ils ajoutent : « Les médicaments favorisant l’érection ont une action à court terme, et une réponse à long terme est largement préférable ».

Tout ceci s’inscrit dans un contexte plus large. « Les vaisseaux sanguins du pénis sont étroits, et l’incapacité à avoir ou à maintenir une érection peut être l’un des premiers signes d’athérosclérose, c’est-à-dire d’obstruction progressive des artères, ce qui peut conduire à la crise cardiaque ou à l’AVC ». Dans bien des cas, l’atteinte d’un vaisseau artériel (pénis, jambe, ou autre) indique le développement d’une atteinte plus généralisée, et constitue donc un signal d’alarme majeur. La dysfonction érectile doit inciter à consulter un médecin, afin d’essayer d’y remédier, bien sûr, mais aussi d’évaluer la santé vasculaire globale, et de prendre le cas échéant les dispositions nécessaires (alimentation, tabac, activité physique…).

Source: European Society of Cardiology (www.escardio.org)
publié le : 12/11/2018 , mis à jour le 11/11/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci