Palpitations : causes, symptômes, traitement

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 1873 visites
123-hart-hartslag-12-28.jpg

conseil Dans certaines circonstances, on peut avoir l’impression que le cœur bat inhabituellement fort, vite ou de manière irrégulière. Ces palpitations sont généralement inoffensives, mais parfois, elles peuvent être le signe que quelque chose ne va pas.

Dans la plupart des cas, le rythme cardiaque au repos se situe entre 60 et 80 à 90 battements par minute, et il est normal qu'il grimpe jusqu’à 160 ou 180 pulsations par minute lors d'un gros effort.

Les palpitations correspondent à une accélération importante du rythme cardiaque, jusqu'à 200 battements par minute, avec une fréquence irrégulière et parfois l'impression que le coeur « saute » un battement, ou qu'une pulsation « coup de poing » succède à une pulsation « sourde ».

D'autres symptômes peuvent être présents.

• vertiges
• nausée, sensation de faiblesse, évanouissement
• anxiété, transpiration
• essoufflement
• bouche sèche
• mal de tête
• douleur ou pression dans la poitrine

Comment surviennent les palpitations ?

Pendant l'exercice. La fréquence cardiaque augmente pendant l'effort physique, car l'organisme a besoin de plus d'oxygène et de nutriments. Plus l'effort est lourd, plus la fréquence cardiaque est élevée. La fréquence cardiaque maximale pendant l'exercice diffère selon les personnes.

Au repos. Les palpitations au repos peuvent avoir diverses causes.

- douleur
- tension, stress et émotions (peur, colère)
- consommation excessive d’alcool, de tabac ou de drogue (surtout la cocaïne)
- café ou autres boissons contenant de la caféine (cola, boissons énergisantes)
- fièvre
- séjour en haute altitude

Pendant la grossesse et la ménopause, les palpitations cardiaques se produisent plus souvent. Celles-ci sont généralement inoffensives, mais elles peuvent être ennuyeuses. Parlez-en à votre médecin.

Les causes médicales. Les palpitations peuvent parfois avoir une cause médicale sous-jacente. Certains médicaments (thyroïde, asthme, vasodilatateurs...) peuvent également provoquer des palpitations.

Les palpitations se produisent plus fréquemment en cas de :

- maladie de la thyroïde (hyperthyroïdie)
- maladie cardiaque telle que l'insuffisance cardiaque, un problème de valve cardiaque ou une arythmie cardiaque
- hypertension artérielle
- anémie
- pneumonie
- déshydratation
- hyperventilation

Quand consulter un médecin ?

Vous avez palpitations pendant quelques minutes et puis plus rien ? Il n'y a généralement aucun problème.

Il est conseillé de consulter un médecin lorsque :

- en plus des palpitations, d'autres symptômes apparaissent, tels que : douleur à la poitrine, essoufflement, étourdissement ou évanouissement, sensation de malaise, transpiration ou pâleur
- les palpitations ne disparaissent pas après quelques minutes assis au calme
- le rythme cardiaque est soudain irrégulier
- vous présentez souvent des palpitations
- les palpitations s’aggravent
- vous êtes anxieux

Le médecin généraliste cherchera avec vous la cause possible des palpitations. Les symptômes surviennent-ils toujours dans certaines circonstances ? Soudainement ou progressivement ? À quelle vitesse le cœur bat-il et le rythme cardiaque est-il irrégulier ? Serait-ce lié à votre mode de vie (alcool, tabac...), à votre alimentation ou à vos médicaments ? Avez-vous beaucoup de soucis ou de stress ?

Si les palpitations se produisent en association avec des symptômes tels que l'essoufflement, la douleur, la faiblesse, la fatigue ou l'évanouissement, il y a un risque accru qu'elles résultent d'un rythme cardiaque anormal ou d'un trouble sous-jacent.

Un électrocardiogramme sera réalisé. La fréquence cardiaque peut être surveillée pendant 24 ou 48 heures avec un appareil portable.

Que pouvez-vous faire pour prévenir les palpitations ?

S'il apparaît que les palpitations sont causées par certaines habitudes, il est utile d'essayer de les ajuster.

Par exemple :

• boire moins de café ou d’alcool
• arrêter de fumer
• éviter les situations de stress

Quel traitement ?

Les palpitations sont souvent inoffensives et un traitement n'est alors pas nécessaire.

Si elles sont causées par un trouble sous-jacent, par exemple une arythmie cardiaque telle que la fibrillation auriculaire, elles doivent être prises en charge. Le traitement repose sur des médicaments destinés à ralentir le rythme cardiaque ou à le régulariser. Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire.


publié le : 07/10/2018 , mis à jour le 06/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci