Arrêt cardiaque, infarctus, insuffisance cardiaque : de quoi parle-t-on ?

Dernière mise à jour: juin 2018 | 1899 visites
123-hart-aanval-4-12.jpg

news Arrêt cardiaque, infarctus du myocarde (crise cardiaque), insuffisance cardiaque : il arrive que l'on confonde ces trois situations, qui recouvrent pourtant des réalités différentes, même si toutes concernent le coeur. Comment faire la différence ?

L'arrêt cardiaque

Lors d'un arrêt cardiaque, le cœur cesse de battre et il n'assure plus sa fonction de pompe. Les organes ne reçoivent donc plus de sang, et donc plus d'oxygène non plus.

Conséquences. La victime perd conscience en quelques secondes et sa respiration s'arrête. Une réaction rapide est évidemment nécessaire pour espérer la sauver.

Que faire ?

- Appeler le 112 (urgences).
- Tenter une réanimation (massage cardiaque) et ne pas hésiter à utiliser un défibrillateur s'il se trouve à proximité : la seule chance de survie est la réanimation.

Combien de cas ? Chaque jour, en Belgique, environ 30 personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque à l'extérieur d’un l'hôpital, soit plus de 10.000 par an.

L'infarctus du myocarde (crise cardiaque)

Lors d'un infarctus du myocarde, une artère coronaire est bloquée par un caillot de sang. Une partie du cœur ne reçoit plus de sang, donc plus d'oxygène, et cette zone se nécrose (meurt).

Conséquences. Le patient est conscient et présente des symptômes tels qu'une douleur pressante au centre de la poitrine, qui peut irradier jusqu'au bras (gauche), à la mâchoire, au dos et à l'estomac. On peut aussi observer de la transpiration, des nausées ou des vomissements, un essoufflement, un étourdissement...

Que faire ?

- Appeler le 112 (ne vous rendez pas à l'hôpital par vos propres moyens).
- Si la victime perd conscience et cesse de respirer, commencez la réanimation jusqu'à l’arrivée des services d'urgence.

Combien de cas ? Chaque année, quelque 15.000 Belges sont victimes d'une crise cardiaque, dont environ la moitié avec une issue fatale.

L'insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est un nom générique utilisé pour désigner les maladies qui affectent (progressivement) l'efficacité de la pompe cardiaque, avec alors un flux sanguin moins performant à travers l'organisme.

Conséquences. Au début, on ne remarque pas grand-chose, mais au fil du temps, des symptômes comme la fatigue, l'essoufflement et la rétention d'eau dans les jambes se développent.

Que faire ? L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique. Les médicaments peuvent en réduire les symptômes. Un mode de vie sain est important : manger varié et équilibré, pratiquer suffisamment d'exercice, ne pas fumer et, si nécessaire, perdre du poids.

Combien de cas ? Environ 200.000 personnes souffrent d'insuffisance cardiaque en Belgique : quelque 40 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour.


publié le : 29/06/2018 , mis à jour le 28/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci