AVC : une vraie protection grâce au sauna

Dernière mise à jour: juin 2018
Fotolia_man-ouder-sauna-22-15.jpg

news Des séances régulières de sauna exercent un effet très bénéfique contre le risque d’accident vasculaire cérébral.

L’étude a été réalisée en Finlande, « le » pays du sauna. Quelque 2000 hommes et femmes, âgés de 53 à 74 ans, ont été suivis pendant une quinzaine d’années. Les participants ont été scindés en trois groupes, en fonction de la fréquence de leur pratique du sauna : une fois par semaine ou moins, deux ou trois fois, quatre à sept fois.

Les chercheurs (université de Jyväskylä) relèvent que les séances de sauna fréquentes (4 - 7 fois) réduisent de 61% (!) le risque d’AVC par rapport à un rythme d’une fois par semaine (ou moins), alors qu’une fréquence intermédiaire diminue le risque d’environ 20%. Le sauna doit donc être pratiqué assidûment pour que ses effets positifs (contre l'AVC) manifestent toute leur ampleur. Il faut ajouter que cette protection se maintient après avoir pris en compte les facteurs de risque classiques d’accident cérébrovasculaire (diabète, indice de masse corporelle, alcool, activité physique…).

L’explication ? Des études précédentes ont montré que le sauna agissait de manière favorable sur la structure des vaisseaux sanguins, la pression artérielle et la fréquence cardiaque, avec un bénéfice sur le plan cardiovasculaire, et donc aussi cérébrovasculaire. Le sauna ne constitue évidemment pas une protection absolue, mais il semble présenter un intérêt majeur.

Voir aussi l'article : Sauna : pourquoi ces bienfaits cardiovasculaires ?

Voir aussi l'article : Sauna : quels bienfaits et comment s'y prendre ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram

Alimentation saine