Spermatozoïdes : une incroyable dégringolade

Dernière mise à jour: novembre 2017 | 8444 visites
123-sperm-vruchtb-eicel-04-16.jpg

news A travers le monde, les hommes produisent de moins en moins de spermatozoïdes : en quatre décennies, leur quantité a chuté de moitié.

Une équipe internationale a analysé près de deux cents études réalisées sur le sujet ces quarante dernières années dans une cinquantaine de pays (tous les continents sont représentés). Ils constatent que la baisse à la fois du nombre et de la concentration de spermatozoïdes est particulièrement significative dans les pays « riches » (Europe, Amérique du Nord, Australie…), avec entre - 50 et - 60% pendant la période considérée. Mais elle n’épargne pas l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Asie, encore que dans une moindre mesure. Et le constat se maintient après ajustement pour des facteurs comme l’âge, la méthode de recueil du sperme, la technique de comptage des spermatozoïdes ou la durée d’abstinence avant prélèvement.

Un examen plus ciblé de l’évolution durant ces vingt dernières années ne montre pas de ralentissement de ce déclin, au contraire. Comme l’explique le Dr Sylvie Colto (Journal international de médecine), « les auteurs alertent sur cette décroissance qui s’accompagne d’un effet direct sur la fertilité masculine, sachant aussi qu’un faible taux de spermatozoïdes a été associé à une hausse de la morbidité et au risque de décès prématuré ». Quant aux causes de cette baisse spectaculaire, elles renvoient sans doute à des influences environnementales, incluant les perturbateurs endocriniens, les pesticides, la mauvaise alimentation, le stress, le tabagisme, le surpoids… « Il est urgent d’agir ! », conclut le Dr Colto.

Source: Human Reproduction (https://academic.oup.com/hu)
publié le : 03/11/2017 , mis à jour le 02/11/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci