Oreilles bouchées en avion : que faire ?

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 14206 visites
123-kind-moeder-vlieg-170-6.jpg

conseil Il est fréquent que les oreilles se bouchent en avion, en particulier lors des phases de décollage et d'atterrissage. Que peut-on faire pour se débarrasser de cette sensation (très) désagréable. Et en cas d'infection de l'oreille, comme une otite moyenne, un enfant peut-il prendre l'avion ?

Le problème porte sur le fait que dans une cabine d’avion en altitude, la pression de l’air est inférieure à celle du sol. Lorsque l’avion monte, la pression de l’air diminue et il occupe plus de place dans l’oreille moyenne. Il s’échappe dans la gorge via les trompes d’Eustache. Quand l’avion descend, la pression de l’air monte dans la cabine et crée une pression négative dans l’oreille moyenne, aspirant la membrane du tympan vers l’intérieur. C’est comme si l’oreille était bouchée. Cela peut aussi causer une douleur dans les sinus, notamment si on a un rhume ou un mal de gorge, mais également chez des voyageurs en parfaite santé.

Pour équilibrer la pression de l’air dans l’oreille moyenne avec celle de l’extérieur, plusieurs trucs peuvent être utilisés, comme déglutir, faire des mouvements de mâchoire, bâiller, chiquer. Si cela ne fonctionne pas, fermez les lèvres, pincez le nez et soufflez pour gonfler la bouche. Mais ni trop souvent, ni trop fort, parce que cela peut aussi causer des douleurs dans l’oreille et aux sinus. Si cela ne fonctionne pas non plus, attendez... l’atterrissage. Les douleurs disparaissent le plus souvent spontanément.

Vous pouvez aussi, environ une demi-heure à un quart d’heure avant l’atterrissage, utiliser un spray nasal contre le nez bouché. Le spray fait rétrécir les muqueuses et les oreilles subissent moins de pression.


Pour les bébés et les jeunes enfants, il existe des packs pédiatriques et des bouchons d'oreille spéciaux. Gardez le bébé éveillé durant l’ascension et l’atterrissage et donnez-lui le sein ou le biberon, et du chewing-gum aux plus grands. Faites-leur pratiquer l’exercice mentionné plus haut : fermer la bouche, pincer le nez et souffler.

Et en cas d'otite ?


En cas d’otite moyenne, les trompes d’Eustache et l'oreille moyenne sont bouchées. Par conséquent, l'oreille ne peut pas répondre aux variations de pression du vol et le risque est grand que l’enfant ait très mal. Il existe même un danger de déchirure du tympan.

• Si votre enfant souffre d'une infection aiguë de l’oreille (ou un rhume), le vol sera déconseillé.

• Il peut rester du fluide derrière le tympan après la guérison. Il se peut que votre enfant entende momentanément moins bien. Parfois, il faut plusieurs semaines pour que la situation revienne à la normale. Mais voler n’est pas un problème.

• L’infection de l’oreille n’est pas encore guérie mais le tympan est percé, et le fluide accumulé dans l’oreille peut s’écouler. Il n’y a alors pas non plus de problème pour voler, mais arrivé sur place, l’enfant ne pourra pas nager tant que le tympan n’est pas refermé.

• Si l’enfant porte des drains, il n’y a pas de problème, il peut prendre l’avion. Les drains permettent en effet à l’oreille moyenne de s’adapter aux changements de pression de l’air.

Dans tous les cas, discutez-en au préalable avec un médecin.


publié le : 29/07/2017 , mis à jour le 28/07/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci