Allaitement au sein, enfant plus intelligent ?

Dernière mise à jour: mai 2017 | 6940 visites
baby-bv-170_400_09.jpg

news L’allaitement au sein présente de réels bénéfices pour la santé de l’enfant, c’est indéniable. Toutefois, il ne semble pas jouer de rôle déterminant en termes de facultés et d’habileté mentales.

C’est en tout cas ce que suggère cette étude réalisée par une équipe irlandaise (University College Dublin) et canadienne (université de Montréal). Les chercheurs ont suivi quelque 8.000 enfants depuis la naissance jusqu’à l’âge de 5 ans (juste avant leur entrée à l’école primaire). Le type d’allaitement a été déterminé sur base de la déclaration de la maman :

• 40% des bébés ont été allaités exclusivement au sein de la naissance à 6 mois
• 5% au-delà de 6 mois
• 55% partiellement ou pas du tout au sein pendant les 6 premiers mois

Une évaluation des enfants est intervenue aux âges de 3 et 5 ans, afin de cerner des paramètres comme les troubles du comportement, le vocabulaire (capacité d’expression) et les facultés cognitives (mémoire, attention, raisonnement…).

Que constate-t-on ?


Une première analyse montre que l’allaitement maternel - de longue durée - avantage l’enfant sur ces plans-là, ce qui tendrait à confirmer les résultats d’autres travaux. Cependant, après avoir ajusté ces données en tenant compte de multiples facteurs dits de confusion (comme l’âge de la mère, la structure familiale, le statut socio-économique des parents…), il s’avère que la différence s’estompe complètement entre les enfants allaités ou pas au sein, sauf sur un point : l’hyperactivité à l’âge de 3 ans, moins fréquente chez les enfants allaités au sein pendant au moins 6 mois. Mais à l’âge de 5 ans, ce décalage n’existe plus.

Autrement dit, et en insistant sur le fait que l’allaitement maternel reste extrêmement bénéfique pour le développement du bébé, ce ne serait pas un facteur clé en ce qui concerne les facultés mentales.

Source: Pediatrics (http://pediatrics.aappublic)
publié le : 27/05/2017 , mis à jour le 26/05/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci