Pourquoi il ne faut jamais secouer un bébé

Dernière mise à jour: avril 2019
123-baby-huilen-9-51.jpg

news Quelle que soit la raison, qui peut parfois paraître légitime (l'enfant ne bouge pas, par exemple), secouer violemment un bébé est toujours très dangereux. Cela peut causer des blessures graves, et même la mort par hémorragie cérébrale.

Parents, grands-parents, professionnels de la petite enfance, baby-sitters… : toute personne qui s’occupe de jeunes enfants peut se trouver dans une situation où elle pourrait commettre l'irréparable, parce qu'à bout de nerfs, parce que l'enfant ne réagit pas, parce qu'il donne l'impression de ne pas respirer...

Proportionnellement, la tête d’un bébé est très volumineuse par rapport au reste du corps. Les muscles de son cou ne sont pas assez forts pour bien la maintenir et son cerveau et ses vaisseaux sanguins sont très fragiles. Si vous secouez un bébé, sa tête se mettra en mouvement très rapidement et avec force d’avant en arrière. Cela peut provoquer la rupture de vaisseaux du cerveau et une hémorragie cérébrale.

Les conséquences sont graves : cécité, surdité, problèmes de développement psychomoteur, handicap mental, voire le décès. On appelle cela le « syndrome du bébé secoué ». Chaque année, un certain nombre d’enfants subissent ces conséquences. Le danger est plus grand pour les enfants de moins de 12 mois, mais les enfants plus âgés peuvent souffrir de ces lourdes blessures.

Il ne faut pas pour autant avoir peur de jouer normalement avec un bébé.

Le bébé a été secoué ? Dans ce cas, adressez-vous directement :

à votre pédiatre si l’enfant est en bonne forme. Une vérification et une surveillance sont nécessaires car les effets peuvent se produisent plus tard.

à un service d’urgence si des signes alarmants se manifestent : vomissements, somnolence, difficultés à se réveiller…

Expliquez ce qui est arrivé, même si vous êtes embarrassé ou si vous avez peur. Une aide rapide est importante pour limiter autant que possible les dommages.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.