L’exercice physique : un vrai anti-inflammatoire

Dernière mise à jour: mars 2017 | 12256 visites
123m-man-sport-fitn-01-17.jpg

news L’activité physique déclenche un processus bénéfique contre l’inflammation, ce qui souligne à nouveau l’importance de l’exercice régulier, même modéré.

Cette équipe américaine (université de San Diego) a examiné les réactions physiologiques d'un groupe d’adultes à qui il a été demandé de marcher sur un tapis de course à une intensité adaptée à leur condition physique. Des prélèvements sanguins et une série de mesures ont été réalisés avant et après les séances. Les chercheurs se sont penchés sur le système nerveux sympathique, qui contrôle un grand nombre d’activités non conscientes de l’organisme. Lors d’un exercice, comme ce fut le cas ici, ce réseau provoque une accélération de la fréquence cardiaque et une augmentation de la pression artérielle. Il favorise une hausse de la sécrétion d’hormones par les glandes surrénales (situées au-dessus des reins), dont l’adrénaline et de la noradrénaline.

C’est le rôle de ces deux molécules que les chercheurs mettent en évidence, puisqu’il s’avère qu’elles agissent favorablement sur le mécanisme inflammatoire, en régulant la production de certaines cytokines (des protéines du système immunitaire). Entre 20 et 30 minutes d’exercice physique modéré (comme la marche rapide) sont suffisantes pour déclencher ce processus. Comme l’explique en substance Le Point, ces observations confirment que le repos n’est pas la meilleure option en cas d’inflammation - et on pense notamment à celle qui affecte les articulations -, et qu’une activité physique modérée doit être recommandée.

Source: Brain, Behavior, and Immunity (www.journals.elsevier.com/b)
publié le : 22/03/2017 , mis à jour le 21/03/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci