Les 6 avantages d'être gaucher

Dernière mise à jour: janvier 2019 | 14850 visites
123-linkshandig-schrijven-08-16.jpg

conseil Entre 10 et 15% de la population utilise la main gauche de manière préférentielle ou exclusive pour effectuer les tâches courantes.

Les gauchers ont longtemps été confrontés à un certain mépris, aujourd'hui révolu. Et en plus, cette singularité leur accorde une série d'avantages.


Un cerveau plus symétrique

Le cerveau humain est latéralisé et ses deux moitiés accomplissent des tâches différentes. Chez les gauchers, cette différence est moins forte et ils traitent notamment le language et les émotions d’une manière différente. Contrairement aux droitiers, ils utilisent par exemple les deux hémisphères pour la reconnaissance faciale. Bien que cela ait peu d’impact sur le comportement, c’est intéressant.

Un avantage sportif

Les gauchers sont avantagés dans divers sports, comme la boxe ou le tennis. Une recherche sur les joueurs de tennis gauchers a par exemple montré que, grâce à leur cerveau dominant à droite et donc souvent aussi une vision dominante à droite, ils réagissent plus rapidement dans des situations inhabituelles. De nombreux athlètes sont habitués à jouer contre des athlètes droitiers, dont l’hémisphère gauche est dominant.

L’hémisphère droit est responsable du traitement de l’information spatiale. Chez les gauchers, l’information spatiale est traitée par l’hémisphère dominant, le droit, et on parle de traitement intrahémisphérique. Chez les droitiers, qui ont le cerveau gauche dominant mais dont le cerveau droit contrôle principalement les informations spatiales, le traitement se fait donc entre les deux hémisphères et pas dans un seul.

La faculté d'adaptation

Les gauchers sont contraints de s’adapter à un monde de droitiers. Dès leur plus jeune âge, ils doivent trouver des moyens d’évoluer dans un monde où les objets sont faits pour les droitiers.

L'effet miroir

Les professeurs de musique gauchers sont de bons exemples de « l'effet miroir ». Quand un professeur de musique gaucher donne des leçons, par exemple de guitare, ses élèves le voient comme dans un miroir, ce qui est beaucoup plus facile.

Une meilleure réactivité

Les femmes gauchères réagissent probablement plus vite que les droitières. Comme le cerveau droit est impliqué dans les relations spatiales, on suppose que les personnes gauchères réagissent plus vite lors des tâches visuelles.

Il est important de garder à l’esprit que la main dominante n’est pas nécessairement une indication de la partie dominante du cerveau, mais il y a en effet une différence entre les capacités de réaction chez les gauchers et les droitiers.

Il y a également une différence entre les hommes et les femmes droitiers : les femmes réagissent plus lentement aux stimuli visuels. Mais cette différence n’existe pas entre les hommes et les femmes gauchers. Les chercheurs ont également noté qu’il peut y avoir un avantage en ce qui concerne les stimuli auditifs, en particulier avec l’oreille gauche (en raison de l’hémisphère droit dominant) chez les personnes gauchères. Ils concluent que ces résultats soulignent un avantage neurologique intrinsèque pour les gauchers, visible notamment durant le sport. Ainsi, de nombreux droitiers réagissent plus vite avec leur main droite, mais les gauchers réagissent presque aussi vite avec les deux mains.

La récupération après un AVC

Les gauchers se remettent probablement plus vite d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Pour les recherches sur les AVC, on a surtout considéré dans le passé des personnes droitières, puisqu’on ne se doutait pas que cela pouvait avoir une influence. On a désormais trouvé une manière d’étudier cette influence sur les AVC. C’est un raisonnement créatif mais on peut conclure avec prudence qu’être gaucher pourrait permettre de mieux résister à un AVC.

Les chercheurs ont examiné le rôle de la vigilance sur l’organisation du cerveau et sur ses dommages. Il est logique que si une fonction est partagée entre deux hémisphères, les dégâts sur cette fonction soient moins importants que si elle se situe uniquement dans un hémisphère. Et comme les gauchers ont davantage de fonctions réparties sur les deux hémisphères, les chercheurs concluent qu’un AVC peut les toucher de manière moins importante.

On ne sait toutefois pas si la distribution bilatérale des fonctions conduit à être gaucher ou si être gaucher conduit à une distribution bilatérale des fonctions.


publié le : 01/01/2019 , mis à jour le 09/01/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci