La grenade, un super fruit ?

Dernière mise à jour: septembre 2016 | 3881 visites
123-fruit-granaatappel-08-16.jpg

news Si l’on en croit certaines affirmations, la grenade serait une « bombe antioxydante » nous protégeant contre le processus inflammatoire « silencieux » qui conduit aux maladies cardiovasculaires, à la démence, aux problèmes articulaires ou au cancer. Que sait-on sur les vertus de ce fruit ?

La grenade est une bonne source de fibres alimentaires. Elle contient également des vitamines A, C et E et d’autres antioxydants (polyphénols et flavonoïdes). Ces antioxydants se trouvent également notamment dans le thé, la fève de cacao, le vin rouge, l'oignon ou l’ail. Ils piègent les radicaux libres, connus pour endommager les cellules. Bien que le rôle précis des polyphénols soit encore très incertain, on pense qu’ils contribuent activement à notre santé.

La grenade est certainement bonne pour la santé et ses graines sont sans aucun doute une bonne manière d’augmenter la valeur nutritive (et le goût) des préparations. En ce qui concerne ses effets directs sur la santé, on dispose toutefois de peu de preuves. Il y a eu ces dernières années beaucoup d’études sur la question, mais jusqu’à présent, les démonstrations formelles manquent.

Chez les patients qui prennent des médicaments pour l’hypertension artérielle, le cholestérol ou la coagulation, le jus de grenade peut (tout comme celui du pamplemousse) renforcer leur effet, ou l’affaiblir. Parlez-en à votre médecin.

Le diabète

Diverses études indiquent un effet positif du jus de grenade sur la concentration en sucre dans le sang : il pourrait prévenir le diabète de type 2 (DT2) et en atténuer les effets, mais il s’agit d’études à toute petite échelle, la plupart expérimentales, qui ne permettent pas de conclure définitivement.

La pression artérielle

Certaines études ont montré que le jus de grenade a un effet bénéfique sur la pression artérielle et peut la diminuer chez les personnes souffrant d’hypertension. Mais ici aussi, ces études sont de trop mauvaise qualité ou à trop petite échelle pour être suffisamment pertinentes.

Le cholestérol

Des études sur les animaux ont montré que certaines substances de la grenade peuvent neutraliser les effets nocifs du mauvais (LDL) cholestérol, mais on ne dispose pas de suffisamment de preuves pour conclure.

La calcification des artères (artériosclérose)

Des études sur les animaux et de plus petites études sur l'homme ont montré que le jus de grenade améliore la circulation sanguine et ralentit la formation de plaques sur les parois des artères ainsi que leur inflammation. Ceci doit encore être mieux prouvé.

Le cancer

Certaines études expérimentales in vitro (« en éprouvette ») et sur des animaux suggèrent que le jus de grenade peut inhiber la croissance des cellules cancéreuses. Ceci a été partiellement testé sur les cellules du sein, de la prostate, du poumon et du côlon. Mais à ce stade, on ne peut pas conclure sur l'être humain. Il y a bien quelques études qui suggèrent un effet bénéfique possible chez les personnes atteintes d’un cancer de la prostate mais elles sont contredites par d’autres études.

La densité osseuse

Certaines études effectuées sur des animaux montrent un effet bénéfique de la grenade sur la densité osseuse et la prévention de l’ostéoporose. Mais aucune étude de ce type n’a été réalisée sur des humains.

Le surpoids

Certaines études réalisées sur des animaux montrent un effet bénéfique de la grenade sur la combustion des graisses, mais aucune n’a été réalisée sur des humains.

La démence

Des études expérimentales sur animaux montrent que certaines substances contenues dans la grenade freinent le dépôt de bêta-amyloïde dans le cerveau, ce qui pourrait prévenir ou ralentir la maladie d’Alzheimer. Mais il n’y a pas d’étude sur les humains à ce sujet.

La fonction érectile

Certaines études suggèrent que la grenade aurait un effet bénéfique sur la fonction érectile et pourrait améliorer l’érection chez les hommes qui connaissent un dysfonctionnement. Mais elles sont de piètre qualité et ne prouvent rien.

Le vieillissement

Quelques études suggèrent que certaines substances antioxydantes de la grenade pourraient contrer le vieillissement cellulaire . Récemment, l’une d’entre elles a démontré que certaines substances de la grenade (en particulier les ellagitanins) améliorent légèrement la qualité des muscles des rongeurs. Chez l’homme, un tel effet n’est pas encore démontré, pas plus que les effets de la grenade sur le vieillissement.

L'arthrite

Les antioxydants de la grenade pourraient avoir un effet positif sur l’inflammation des articulations, mais ici aussi c’est uniquement démontré en laboratoire sur des animaux.


publié le : 12/09/2016 , mis à jour le 11/09/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci