Gène du cancer du sein : et l’utérus ?

Dernière mise à jour: octobre 2016 | 14223 visites
123-uterus-baarm-kanker-170-11.jpg

news La mutation du gène BRCA1 est connue pour augmenter le risque de cancer du sein et de l’ovaire, mais qu’en est-il de celui de l’utérus ?

Les femmes porteuses de cette mutation subissent souvent une mastectomie et une annexectomie (ablation des trompes de Fallope et des ovaires) préventives. Mais l’intérêt de l’hystérectomie (ablation de l’utérus) reste controversé, explique la revue médicale Le Généraliste, dans la mesure où les études scientifiques ne donnent pas d’indications formelles.

Une équipe américaine (université Duke) a suivi un millier de femmes porteuses d’une mutation BRCA1 ou BRCA2, afin de déterminer l’incidence du cancer de l’utérus par rapport à la population générale.
Le résultat montre que le taux est légèrement plus élevé, mais la différence n’est pas très significative. En revanche, il s’avère qu’une proportion importante de ces cancers relèvent d’un type assez rare, appelé cancer de l’endomètre séreux, qui est particulièrement agressif, souligne Le Généraliste. Apparemment, pour cette forme, les femmes porteuses de la mutation BRCA1 auraient un risque significativement plus élevé.

Les auteurs indiquent : « Ces résultats suggèrent qu’il est peut-être important pour les femmes avec une mutation BRCA1 d’envisager l’hystérectomie au moment où elles prennent la décision de faire enlever les ovaires et les trompes de Fallope, à moins qu’elles désirent encore avoir des enfants par procréation assistée, ou pour d’autres raisons médicales ».

Source: JAMA Oncology (http://jamanetwork.com/jour)
publié le : 27/10/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci