Les rapports sexuels pendant la grossesse

Dernière mise à jour: décembre 2018
123-koppel-zw-buik-170-01.jpg

news Lorsque la femme est enceinte, faire l’amour n’est généralement pas un problème. Les relations sexuelles sont la plupart du temps sans risque pour le bébé. Mais il se peut que vous (ou votre conjoint) ayez moins envie et vous devrez probablement en tout cas changer de technique au fur et à mesure que votre ventre s’arrondit.

La manière de vivre sa sexualité pendant la grossesse varie d’une personne à l’autre. Cela dépend tant de vous que de votre partenaire et ce n’est pas dû qu’à des facteurs hormonaux et à des changements physiques, mais également à votre état émotionnel, particulier durant cette période. La relation avec votre partenaire change également : il doit se faire à la situation, à votre corps qui change,… Parlez-en ensemble si vous rencontrez des problèmes ou des doutes.

Un risque pour le bébé ?

Certains disent que les rapports sexuels ou l’orgasme seraient nuisibles au bébé, pourraient causer une naissance prématurée ou une fausse couche, mais c’est un mythe, même si vous avez déjà fait une fausse couche avant. Le bébé ne sera pas blessé ni infecté par quoi que ce soit. Non seulement l’embryon est protégé par les membranes, le liquide amniotique et la paroi utérine, mais en plus le col est fermé, de sorte que le sperme ne peut pas s’approcher de l’embryon.

Il arrive qu’une fausse couche survienne juste après un rapport sexuel, mais le rapport sexuel n’a alors été que le déclencheur du rejet d’un foetus en grande détresse ou déjà mort.

À la fin de la grossesse, il se peut toutefois que le médecin vous conseille d’arrêter les rapports sexuels, parce que votre col de l’utérus est prématurément ouvert. Le sperme serait en effet un stimulateur (un accélérateur) de la maturation du col.

Quand faut-il renoncer aux rapports sexuels ?

Dans certains cas, votre médecin vous déconseillera les rapports sexuels :

• si les membranes sont rompues, pour éviter les risques d’infection
• en cas de pertes sanguines
• en cas de varices sévères autour du vagin
• si le placenta est en tout ou partie dans le bas de l’utérus, vers la sortie (placenta praevia)
• en cas de contractions (trop) précoces
• en cas de risque d’accouchement prématuré à cause de la présence de prostaglandines (hormones qui peuvent déclencher la naissance) dans le sperme

Si vous vous inquiétez, parlez-en à votre médecin ou à votre gynécologue.

Moins d’envie de sexe ?

Au début de la grossesse, il n’est pas rare que le désir de faire l’amour diminue. Mais il y a aussi des femmes qui ressentent tout le contraire.

Durant les trois premiers mois, beaucoup de femmes ont moins envie de sexe, surtout lorsque c’est leur première grossesse. Divers facteurs expliquent cela : changements hormonaux, fatigue, nausées, peur de faire du mal au bébé… Le besoin d’intimité et de tendresse persiste quant à lui et peut même être plus fort.

Du quatrième au sixième mois, le flux sanguin des organes génitaux change, ce qui les rend plus sensible. Souvent, les maux des trois premiers mois ont disparu. C’est pourquoi de nombreuses femmes ont particulièrement envie de faire l’amour pendant cette période.

Durant les trois derniers mois, le gros ventre, la pression sur la vessie et la fatigue diminuent l’envie de sexe chez beaucoup de femmes.

Des douleurs pendant les rapports sexuels ?

• Comme la sensibilité du vagin, des lèvres, du clitoris, des seins et des mamelons est accrue, l’orgasme peut être plus fort, ce qui peut être vécu comme douloureux.
• Comme le vagin devient plus court, une pénétration profonde du pénis peut être très sensible. De plus, le vagin est moins lubrifié durant la grossesse.
• La pression croissante sur la vessie peut également rendre les rapports inconfortables.
• Durant la grossesse, des varices peuvent apparaître autour du vagin, ce qui peut être douloureux.
• La douleur peut également être une conséquence d’une infection fongique ou d’une infection de la vessie causées par la modification de l’acidité. Si cela se produit, consultez votre médecin.
• Après un orgasme, vous pouvez avoir mal au ventre parce que les muscles de l’abdomen sont contractés. C’est sans conséquence. Respirer calmement, prendre un bain chaud ou appliquer une bouillotte peuvent aider à se détendre.

Adapter la technique

Au fil de votre grossesse, il peut s’avérer nécessaire d’adapter votre technique. La position traditionnelle, l’homme au-dessus, peut être problématique avec un gros ventre. Certaines positions sexuelles sont plus appropriées. Cherchez ensemble, parlez-en et trouvez les positions qui vous plaisent à tous les deux.

Profitez également d’autres contacts intimes comme les étreintes, les caresses mutuelles avec les mains ou la bouche… Même sans beaucoup de sexe avec pénétration, une grossesse peut être un moment d’intimité particulière entre vous et votre partenaire.

La femme au-dessus : la femme est accroupie ou à genoux au-dessus de son partenaire.
Sur les genoux : la femme est assise sur les genoux de son partenaire. Si le pénis entre trop profondément, mettez-vous plutôt sur une chaise, afin que la femme ait les pieds au sol et puisse contrôler le mouvement.
Sur le bord du lit : la femme s’assied ou se couche au bord du lit, son partenaire se positionne à genoux sur le sol devant elle.
L’homme au-dessus : si l’homme se porte sur ses genoux, ses coudes ou ses avant-bras, il ne touchera pas le ventre de sa partenaire.
En position latérale : face à face. La femme lève une jambe pour donner de l’espace à votre partenaire.
En position de la cuillère : les deux partenaires sont couchés sur le côté, l’homme derrière la femme.
Sur les mains et les genoux : la femme est à quatre pattes avec son partenaire derrière elle.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram