Maladie cardiovasculaire : pourquoi pas la gymnastique chinoise ?

Dernière mise à jour: mai 2016 | 5165 visites
123-meditatie-taichi-yoga-30-11.jpg

news La pratique de la gymnastique traditionnelle chinoise pourrait rendre de réels services aux personnes souffrant d’une maladie cardiovasculaire.

Qi gong, tai-chi-chuan, tao yin… : ces formes de gymnastique chinoise, qui reposent sur des mouvements lents et maîtrisés, sur le contrôle de la respiration et sur la concentration, seraient bénéfiques pour la santé du corps et de l’esprit de bien des patients. C’est en tout cas ce que met en évidence la méta-analyse d’une série d’études regroupant au total quelques 2.500 personnes traitées pour une maladie cardiovasculaire.

Le croisement des résultats montre en particulier que la gymnastique traditionnelle chinoise améliore les paramètres de la pression artérielle (tant systolique que diastolique), le taux de triglycérides et la performance au test de marche sur tapis roulant, alors qu’elle agit positivement sur l’humeur (singulièrement sur les symptômes dépressifs), parmi d’autres bénéfices physiques et mentaux.

Les auteurs considèrent que ces exercices peuvent contribuer à apporter une amélioration sur le plan physiologique et biochimique, en termes de forme physique, de santé mentale, et plus globalement de qualité de vie. Moins de stress, des comportements plus sains… : les répercussions de cette gymnastique sont sans doute globales, et ceci explique probablement aussi ses effets favorables. En tout cas, il n’y a aucun risque à essayer, que du contraire.

Source: Journal of the American Heart Association (http://jaha.ahajournals.org)
publié le : 22/05/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci