Diabète et tabac : une combinaison redoutable

Dernière mise à jour: mars 2016 | 6297 visites
123-sigaret-roken-170-10.jpg

news L’association entre le diabète et le tabagisme expose à des risques considérables de maladie et de mortalité cardiovasculaire. Il est impératif d’arrêter de fumer au plus vite.

« Ces deux facteurs de risque majeurs vont se potentialiser pour augmenter drastiquement la menace cardiovasculaire », explique le Dr Philippe Tellier (Journal international de médecine). Mais dans quelle mesure ? Une équipe internationale a synthétisé les résultats d’une centaine d’études (regroupant au total plus d’un million de personnes), dans le but de quantifier le sur-risque. Le résultat est sans appel.

En termes de mortalité globale (toutes causes confondues), un diabétique fumeur s’expose à un risque de mortalité prématurée accru de 55% par rapport à un non fumeur. En ce qui concerne la mortalité cardiovasculaire, le risque est supérieur de 49%. Il s’établit à 44% pour la maladie cardiovasculaire en général, 51% pour la maladie coronarienne, 54% pour l’accident vasculaire cérébral (AVC), 43% pour l’insuffisance cardiaque et… 115% pour l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (« artère bouchée » dans les jambes). Pour les diabétiques anciens fumeurs, il existe aussi un sur-risque, mais nettement moins élevé que pour les fumeurs actifs.

Le Dr Tellier poursuit : « Il est clair que le tabagisme aggrave considérablement le pronostic du diabète, sur le plan cardiovasculaire mais pas seulement, et le risque est ici quantifié sur une très large échelle ». Pour ceux qui sont dans ce cas, le conseil – vital ! – est d’abandonner au plus vite la cigarette. Est-il nécessaire d’ajouter que cette recommandation vaut pour tous les fumeurs ?

Source: Circulation (http://circ.ahajournals.org)
publié le : 26/03/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci