Lavage des mains : la Belgique et la France, des mauvais élèves

Dernière mise à jour: janvier 2016 | 9355 visites
vr-handen-mousse-170_400_03.jpg

news Une enquête réalisée dans une soixantaine de pays à travers le monde indique que la Belgique et la France sont très, très loin de montrer l’exemple en matière d’hygiène des mains.

Question simple : vous lavez-vous systématiquement les mains après avoir été aux toilettes ? Quelque 65.000 personnes, réparties dans 63 pays, y ont répondu dans le cadre d’un sondage dont les résultats sont relayés par Le Généraliste. N° 1 des plus assidus : les Saoudiens, qui sont 97% à déclarer y procéder à chaque fois. Ils sont suivis par les Bosniaques (96%), puis – 94% - par les Algériens, les Libanais et les Turcs. Bien classés aussi, la Grèce et le Portugal (85%), puis on descend avec l’Allemagne (27ème – 78%), la Grande-Bretagne (34ème – 75%), et encore plus loin la France (50ème – 62%), l’Espagne (52ème), la Belgique (53ème), l’Italie (57ème) ou encore les Pays-Bas (60ème).

Pour la France comme pour la Belgique, les femmes sont plus consciencieuses que les hommes, tout comme les seniors, sachant néanmoins que les jeunes adultes sont plus attentifs à ce comportement que les adultes d’âge moyen. L’un des coordinateurs de cette enquête avance une hypothèse : des conditions d’hygiène globalement très favorables contribuent-elles à relativiser l’importance de l’hygiène des mains, dans la mesure où on craint moins le risque infectieux ? Il s’agit sans doute d’un élément… parmi d’autres. En tout cas, c’est l’occasion de rappeler que les mains sont des vecteurs majeurs de transmission des germes, par contact direct (notamment en se serrant la main, ensuite en portant ses doigts à la bouche, au nez ou aux yeux), ou par transmission indirecte (après avoir touché un objet souillé).


publié le : 15/01/2016 , mis à jour le 14/01/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci