Des petites assiettes pour moins manger : oui et non…

Dernière mise à jour: mai 2015 | 3914 visites
vlees-vork-eten-170-400_03.jpg

news La taille de l’assiette peut influencer la perception de la quantité de nourriture qui y est présentée, mais l’impact est différent selon les personnes.

De précédentes recherches avaient montré que lorsque la nourriture est servie dans des petites assiettes, cela donne l’impression qu’elles contiennent des portions plus importantes que lorsque la même quantité de nourriture est disposée sur des grandes assiettes. L’intérêt pratique de cette observation, c’est qu’elle pourrait permettre d’inciter à moins manger. Une étude américaine (université du Connecticut) indique que les choses ne sont pas aussi évidentes que cela.

Les chercheurs ont constitué un groupe d’adolescentes (entre 14 et 18 ans) réparties en fonction de leur indice de masse corporelle (IMC). On leur a demandé d’évaluer la quantité de nourriture présentée sur des assiettes de tailles différentes.
Que montrent les résultats ? En fait, l’effet « taille de l’assiette » est bien réel chez les jeunes filles de poids satisfaisant, mais beaucoup moins chez celles qui présentent un surpoids. Dans leur cas, l’influence de cette indication visuelle sur l’importance de la portion de nourriture est relativement faible.

D’autres tests indiquent qu’il en va ainsi aussi de repères visuels comme des affiches prônant une alimentation équilibrée ou des informations sur les calories fournies par un repas. Ce qui revient à dire, poursuivent les chercheurs, que si les « astuces » nutritionnelles peuvent présenter un intérêt sur le plan individuel, elles ne peuvent pas forcément prétendre à la généralisation. Une confirmation que la maîtrise du poids constitue une démarche éminemment personnelle.

Source: American Psychosomatic Society (www.psychosomatic.org/home/)
publié le : 28/05/2015 , mis à jour le 27/05/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci